NEW SOUTH WALES

BYRON BAY

16 octobre 2015

Située dans le NSW, et à quelques encablures seulement de la frontière du QLD, Byron Bay est un endroit où le temps semble s’être figé, bloqué sur le mode « éternelles vacances ».

La veille de notre arrivée, nous dormons sur l’aire d’autoroute la plus proche de Byron, où nous rencontrons deux français en vadrouille depuis deux semaines seulement, on se remémore nos premières semaines en Australie, nos premières nuits dans la voiture, c’est comme si c’était hier, alors qu’entre temps, nous avons parcouru 27’000 kms.

Si nous avons dormi sur cette aire, c’est parce que Byron Bay n’est pas la destination idéale pour l’overnight sauvage, des panneaux interdisent même le simple stationnement dans les rues de 1h à 5h du matin, difficile de ne pas se faire remarquer au milieu de rues désertes.

Byron Bay n’est pas une grande ville, nous faisons une première escale en son centre, 3 courtes rues composées de magasins de surf, de souvenirs et de petits restos en tout genre, c’est sympa, l’ambiance est décontractée, les panneaux de signalisation sont habillés de fils de toutes les couleurs, ambiance vacances.

Nous garons notre voiture en face du premier parking de Clarkes Beach, sur des places gratuites, car nous savons qu’ensuite, de Wategos Beach au Lighthouse, le stationnement est payant, jusqu’à 7 dollars par véhicule si vous souhaitez vous garer au parking du Lighthouse, nous préférons nous garer un peu plus loin et marcher en profitant de la plage.

The pass

The pass

Lorsque vous vous arrêtez à Clarkes Beach, deux possibilités :

  • Vous pouvez marcher sur la plage jusqu’à the pass un petit banc de sable qui permet de rejoindre Wategos beach, puis le chemin de marche jusqu’au Lighthouse
  • Solution alternative, vous pouvez emprunter le petit sentier fait de planches en bois qui longe la route qui mène jusqu’à Wategos beach, vous prendrez un peu de hauteur, avec quelques vues sur la côte, et un passage par une section de Rainforest.

Curieux, nous avons opté pour une solution à l’aller, l’autre au retour, afin de ne rien manquer. Au total, depuis le premier parking jusqu’à Wategos beach, par le « cape Byron walking track », environ 2,2 kms (30 minutes). Nous avons aimé les petits escaliers à The pass, qui permettent de grimper une petite bute au bout de la plage, et de voir d’un coté Clarkes beach et de l’autre coté Wategos beach.

Wategos beach

Wategos beach

Nous passons seulement devant la jolie plage de Wategos, où nous prévoyons de nous arrêter l’après midi, après notre marche jusqu’au Lighthouse. Cette marche est longue d’environ 1,3 kms (20 minutes) depuis Wategos beach.

Ca grimpe un peu, rien de bien méchant, petit passage par little Wategos beach, rencontre avec un serpent sur la route, ce qui est paraît il assez commun à Byron Bay, comme en témoigne cette photo prise sur le chemin menant au Lighthouse, quelques jours avant notre passage.

Capture d’écran 2015-09-12 à 10.36.21

Python (photo @memoirs.of.acacia)

Puis les arbres qui nous entouraient, disparaissent progressivement, la vue se dégage, et le premier lookout offre un panorama infini sur la mer et sur Byron Bay. C’est à ce premier lookout que nous apercevons une baleine au loin, elles sont plusieurs dizaines à passer par la côte entre mai et octobre, saison de migration, c’est presque impossible de ne pas en apercevoir depuis le lookout du Lighthouse.

Lookout du Lighthouse

Lookout du Lighthouse

Nous rejoignons le superbe lighthouse, avec encore une superbe vue, et allons voir Tallows beach juste derrière le lighthouse, qui semble absolument déserte de là où nous sommes. Il y a tellement de plages en Australie, que la majorité d’entre elles, sauf pour les plus populaires, sont toujours quasiment vides lors de nos passages, c’est toujours un sentiment enivrant de se dire que l’étendue de sable sur laquelle nous marchons nous appartient de manière exclusive pour de longues minutes.

Nous faisons l’impasse sur la visite du phare, qui est au passage gratuite de 10h à 16h, et redescendons par le chemin de l’aller, une baleine fait son intéressante en sortant à moitié de l’eau, une autre nous donne des sueurs froides en s’approchant trop près de la côte, nous restons de longues minutes à observer les deux cétacés, nous ne voyons pas de dauphins, qui sont aussi visibles depuis cette côte, puis reprenons notre chemin jusque Wategos beach.

Cape Byron Lighthouse

Cape Byron Lighthouse

La plage est jolie, pas incroyable, mais l’atmosphère est particulière, les surfers arrivent dans leurs véhicules vintages, leurs cheveux salés, et partent à la recherche de LA vague, pendant que les autres profitent du barbecue et de la plage, en discutant avec le vendeur ambulant qui a transformé son van en petit café, ce qui lui donne le meilleur emplacement, à quelques mètres du sable. Tous semblent avoir fait le choix de rouler à contresens de la pensée unique, de prendre le temps et de profiter, impossible de mentir, on adore ca, on en redemande.

Nous shootons la plage, les surfers, les palmiers, les voitures, à peu près tout en fait, pour garder des souvenir de cet endroit.

Wategos Beach

Wategos Beach

Quelques heures au soleil et plusieurs rougeurs plus tard, nous reprenons notre route, en direction de notre voiture, comblés par notre journée, et par l’esprit Byron Bay.

Peu de lieux font l’unanimité des backpackers que vous croiserez sur votre route, mais Noosa ou Byron Bay, laissent de façon très majoritaire, un bon souvenir à tous ceux qui les découvrent. Byron Bay est à voir, pour 1 ou 2 jours, pour profiter d’une ambiance et d’un état d’esprit qui marquent et laissent rêveurs.

Arrivés à notre voiture, nous croisons une famille entière de surfers, le papa et la maman, et les deux enfants dont un très jeune, qui sortent d’une voiture tout droit venue d’un film des années 70, tous parés à dompter l’océan avec leurs planches, c’est décidé, c’est cette image là que nous garderons de l’Australie dans nos têtes.

Les Amoureux Voyageux.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply prosper 16 octobre 2015 at 16 h 38 min

    very nice as usually

  • Laisser un commentaire