Browsing Category

BALI

Bali, c’est notre premier arrêt en Asie du Sud Est, nous y sommes restés 15 jours, avons adoré certains endroits de l’île comme Ubud et Lembongan, et avons décidé de revenir quelques mois plus tard pour découvrir encore un peu plus cette destination, du coté de Gili et de Lombok.

BALI

Tu sais que tu as été à Bali quand…

Ah Bali, ses plages, ses plats épicés, ses vendeurs au francais approximatif, si comme nous vous avez visité l’île des Dieux, vous devriez vous reconnaitre dans ces quelques fun facts!

Lire

GILI ISLANDS

LE TRANSPORT JUSQU’À GILI TRAWANGAN

Après avoir passé quelques jours à Seminyak, histoire de retourner manger dans les restaurants et cafés que nous avions adoré lors de notre premier voyage, nous nous dirigeons ensuite vers les îles de Gili.

Les îles Gili sont au nombre de 3, Gili Trawangan (Gili T) qui est la plus active et la plus proche de la côte de Bali, Gili Meno, qui est la moins habitée et qui se situe en deuxième position en partant de Bali, et enfin Gili Air, qui se situe en dernière position, et qui est moins active que Trawangan, et donc forcément beaucoup plus reposante. Ces trois îles sont situées entre Bali et Lombok. Bali est à 2h de Speed Boat de Trawangan, et Lombok est à 25 minutes de public boat de Trawangan. Pour rejoindre les 3 îles entre elles, il faut obligatoirement prendre un bateau, le trajet ne dure que quelques minutes. Lire

UBUD

UBUD

En direction du Nord depuis Kuta, se trouve la localité d’Ubud, au milieu de la forêt Indonésienne. Ce village, est connu comme étant la ville des arts en tout genre, et plus particulièrement du travail du bois. Lire

NUSA LEMBONGAN

NUSA LEMBONGAN

Lors de notre première visite de Bali et de ses îles, nous avons fait une escale de 4 jours à Nusa Lembongan, une île située à quelques kilomètres de l’île principale de Bali.

Lembongan est située non loin de Nusa Penida, et est reliée par un pont à une Nusa Ceningan.

Pour nous rendre sur place, nous avons eu la chance puisque notre intermédiaire responsable de la réservation de notre logement sur l’île nous a aussi mis en relation avec une compagnie assurant le transfert entre Sanur et Nusa Lembongan. Nous avons donc été guidés, et avons payé au final 60 euros par personne pour l’aller retour, nous n’avons pas vraiment négocié, nous étions dans notre période où nous avions pas mal d’argent sur notre compte, encore peu conscients que cet argent viendrait à nous manquer une fois arrivés en Australie, et nous souhaitions simplement profiter, sans réelle considération des grandes possibilités de négociation à Bali.

Nusa Lembongan

Nusa Lembongan

La traversée n’est pas longue, de l’ordre d’une trentaine de minutes, et nous sommes accueillis dès notre arrivée par le staff de la villa dans laquelle nous séjournerons, qui nous aide avec nos lourdes valises et nous montre le chemin jusque notre villa.

La villa est superbe, la vue sur la mer est entachée par certaines habitations, mais l’endroit reste paradisiaque, la piscine partagée avec une autre villa est elle aussi magnifique, et l’endroit se trouve à quelques mètres seulement de certaines plages de l’île, d’où nous partirons pour un tour en paddle quelques jours plus tard.

Villa Bersantai

Villa Bersantai

Nous descendons les quelques marches qui nous séparent du restaurant « The Deck » où nous déjeunons les pieds au dessus de la mer, dont la couleur n’a rien à voir avec les plages de Bali, d’un bleu clair digne des plus belles photos de guides de voyage, par certains endroits l’eau paraît presque plus blanche que bleue, complètement transparente.

Nous demandons à André, en charge de la prise en charge de la clientèle des villas, à ce que nous puissions utiliser un scooter rapidement, lequel arrive quelques minutes plus tard, le staff des villas est aux petits soins et nos requêtes aboutissent toujours très rapidement, sauf une, qui consistait à trouver une couturière sur l’île, qui serait capable de recoudre la valise de Madame, qui aura subi un éventrement en règle lors de la descente du bateau, il faut dire que les valises étaient pleines à craquer et que les employés du bateau devaient les porter sur l’épaule du bateau jusque la plage, les pieds dans l’eau, pas facile.

Nous prenons le scooter pour aller découvrir les deux îles en commençant par les abords de notre villa qui se situe sur le même flanc que le lieu d’arrivée des bateaux, au Sud de l’île, à quelques mètres seulement de notre villa, nous avons le droit à un point de vue plus en hauteur, qui nous offre une vue sur Bali, le ciel n’est pas absolument bleu et les couleurs moins rayonnantes qu’à l’heure de midi, mais le spectacle reste toutefois superbe.

Nous nous rendons ensuite dans les rues qui semblent s’apparenter au centre névralgique de l’île, le tout se résume en deux rues plutôt courtes autour desquelles s’amassent magasins de nourriture, vêtements et souvenirs, ainsi que quelques restaurants/cafés, dont le « Eco Deli » où nous prendrons notre petit déjeuner le lendemain matin.

Ce « centre-ville » ne présente pas d’intérêt particulier, c’est cependant le seul endroit de l’île où vous pourrez retirer de l’argent à un ATM, si jamais le besoin s’en faisait sentir. C’est aussi d’ici que vous prendrez votre bateau pour repartir.

Comme nous sommes arrivés en début d’après midi, nous décidons de passer la fin de journée à la piscine pour nous relaxer afin de découvrir les deux îles plus en profondeur dès le lendemain.

Après un très bon petit déjeuner à Eco Deli malgré quelques indisponibilités qui s’avéreront récurrentes les jours suivants, la vie sur une île finalement, nous nous dirigeons vers au nord-ouest de l’île, et plus particulièrement à Mangrove Point où nous allons tenter de faire du snorkeling, puisque du corail est présent selon les locaux à quelques mètres seulement de la plage. Sur place, le gérant d’un café nous propose de garder nos affaires dans ses casiers, et nous conseille de rejoindre le corail à pied, puisque l’eau n’est pas profonde, au lieu de payer pour un bateau qui nous emmènera exactement au même endroit.

5 minutes de marche plus tard, nous arrivons effectivement au corail, lequel s’avère de très bonne qualité, beaucoup de poissons de toutes les couleurs se baladent autour de nous et nous passons plusieurs heures dans l’eau. Si au départ, étant l’horaire matinal de notre snorkeling, nous sommes seuls dans l’eau, à la fin, des dizaines de gros bateaux se sont invités à la fête, jettent du pain un peu partout autour de leurs clients et tous les poissons s’accumulent autour des grands groupes, qui se démènent à coups de palmes pour prendre des selfies, qui seront forcément tout sauf personnels avec tous les tubas d’étrangers en arrière plan, l’ambiance ne nous plait plus, nous décidons de quitter les lieux, nous avons eu la bonne idée de découvrir l’endroit avant l’ouverture des balades en bateau, si vous avez le choix faites en de même, vous ne le regretterez pas.

Mangrove Point

Mangrove Point

Nous reprenons notre route vers l’Est de l’île, nous passons au milieu de communautés locales, d’écoles, nous assiterons d’ailleurs un matin, à la tradition qui veut que les enfants de l’école chantent avant d’entrer en classe, selon Yuda, notre chauffeur sur Bali, il s’agirait de l’hymne national chanté tous les jours avant d’entrer en classe, quelle bonne idée, les enfants sont fiers, et nous sommes admiratifs de leur entrain.

Ces communautés, petits villages au milieu de nulle part, sont tous très avenants et gentils, les enfants sourient, et certains nous offrent même des chants à l’honneur de notre pays, on s’en amuse et on prend le temps de s’arrêter de temps en temps avec eux, pour profiter de cet état d’esprit formidable.

Nous nous dirigeons par la suite vers le petit pont qui constitue le seul lien entre l’île de Nusa Lembongan et l’île de Nusa Ceningan. La traversée de ce pont est un symbole pour nous, nous avions vu beaucoup de photos de ce petit pont de bois, et nous souhaitions absolument en faire la traversée, nous sommes donc comme des gamins quand les planches de bois claquent au passage de notre deux roues. Les plages de Ceningan sont vierges, et sont le lieu de cultures par les pêcheurs locaux, l’endroit nous semble encore plus sauvage que Lembongan, à tel point que nous nous perdons sur l’île en recherchant les plusieurs points de sauts possibles sur l’île, dont Blue Point. C’est finalement une petite fillette et son frère qui nous indiquent la bonne direction, et nous arrivons au Blue point, décidés à sauter de plus de 10m dans l’eau devenue bleu noire dans une sorte d’enclave de roches très graphique.

Pont allant de Lembongan à Cenindan

Pont allant de Lembongan à Ceningan

Une fois les pieds à quelques mètre du vide, nous comprenons que la hauteur est très importante, et nous allons finalement simplement regarder les autres sauter, en baskets pour ne pas avoir des problèmes lorsque les pieds tapent la surface de l’eau, c’est dire…

Blue Point

Blue Point

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons à Dream Beach, la plage est superbe, une petite balançoire se trouve sur la colline au dessus de la plage et permet de prendre des photos plutôt sympa, la baignade s’avère obligatoire, l’endroit est à nouveau désert, une vraie plage privée, un gros coup de cœur.

Dream Beach

Dream Beach

En rentrant à la villa, un membre du staff nous propose des cocos fraiches achetées sur le marché, qu’il nous fait boire à la paille, dans la piscine, nous sommes définitivement au paradis.

Noix de coco fraiches

Noix de coco fraiches

Avant de partir pour diner dans un restaurant populaire de l’île, nous demandons au staff si il est possible d’observer, à cette période de l’année, les raies Manta autour de l’île, réponse positive, le frère d’un des membres du staff est un pêcheur, il peut nous emmener sur son bateau jusqu’au point où les raies se rassemblent tôt le matin avant de quitter les abords de l’île en début de matinée. Nous acceptons bien évidemment cette offre, un rafiot local, avec un pêcheur qui connaît comme sa poche l’île et ses profondeurs, le tout de façon privée, pour la modique somme de 20 euros par personne.

Nous nous régalons à Hai Bar & Grill, à proximité de Mushroom Beach, et rentrons nous coucher tôt pour plonger en pleine forme le lendemain matin.

À 7H, nous voici dans le bateau, prêts à nager avec les raies ! Le capitaine est formidable, il nous explique toutes ces choses que seuls des locaux avisés connaissent, puis se lève et commence à chercher de son œil expert, les raies qui nageraient près des côtes. Les eaux ne sont plus bleues mais bien noires, d’un sombre presque effrayant, les vagues sont fortes, et nous ne sommes pas rassurés à l’idée de plonger dans une telle obscurité. Le pêcheur cherche plusieurs minutes, change d’endroits, puis finit par nous annoncer que nous pouvons plonger, que les raies sont justes sous le bateau. Nous hésitons, quelques secondes, puis sautons, afin de découvrir ces êtres majestueux.

Elles dansent et donnent la sensation de voler autour de nous, elles sont immenses, et décrivent dans l’eau de grands cercles ou 8, nous les approchons sans qu’elles ne fuient un seul instant, certaines viennent même à notre rencontre, et plus elles se rapprochent, plus nous réalisons à quel point leur envergure est impressionnante. Nous restons à leurs cotés de longues minutes, puis le capitaine nous explique qu’elles vont désormais quitter les alentours, pour repartir en mer, et qu’elles reviendront, fidèles à leurs habitudes, dès le lendemain matin.

Raies Manta

Raies Manta

Alors que nous n’avions payé que pour plonger avec les raies, le capitaine nous fait découvrir deux autres endroits qu’il apprécie pour sa faune locale, et nous donne l’occasion de sauter au milieu de nombreux coraux colorés pour y voir un nombre très important de poissons, dans une eau redevenue turquoise.

Nous rentrons à l’hôtel nous reposer après de belles émotions, et prévoyons pour le lendemain, une location de paddle sur la plage attenante à notre villa.

Nous négocions gentiment avec notre loueur, et payons 20 euros pour une location de 2 paddles pendant 2h, soit 5 euros par heure et par paddle, incomparable aux prix de l’Australie, nous en profitons.

L’expérience est concluante pour Madame, qui se dresse sur le paddle et se balade dans la baie, pendant que Monsieur amorce son lever, mais se ravise rapidement lorsqu’il sent le paddle se dérober sous ses pieds, trop tard, énorme chute, il finira la balade assis, se risquant à de rares instants, à se mettre sur le paddle à genoux, pendant que sa dulcinée file comme le vent en le narguant.

DCIM102GOPRO

Quand il se décide enfin à se lever sur le paddle, il a juste le temps de rejoindre la rive puisque la location arrive à son terme, pas de regrets, une expérience vraiment sympa, pour un prix encore plus sympa.

Nous nous relaxons à la ville et nous baladons à nouveau sur quelques plages de l’île, que nous quittons le lendemain matin, avec une traversée à nouveau très tranquille qui nous ramène jusque Bali, où nous nous dirigeons directement vers l’aéroport international, en direction de Darwin, puis de Sydney.

Lembongan constitue l’un des points forts de notre premier voyage à Bali, nous avons été conquis par l’ambiance sur l’île, la beauté des paysages, la multitude de possibilités de plongée, de balades le long des plages et d’activités, aquatiques principalement. Nous avons adoré notre villa et son personnel, nous nous sommes sentis privilégiés de par leur attitude et leur gentillesse, et sommes tombés sous le charme de la population locale qui apprécie le rapport aux touristes, et qui vous donnent une seule envie, celle de revenir sur l’île pour passer quelques jours de calme et de sérénité sur une île absolument paradisiaque.

IMGP6570-1

Nous avons découvert les îles Gili lors de notre second séjour, et Lembongan ressemble plus à Gili Air de par sa quiétude. Nous avons aimé les îles Gili, mais nous gardons un souvenir encore plus agréable et impérissable de Nusa Lembongan, sans hésiter un must-do si vous voyagez du coté de Bali.

GILI ISLANDS

LES ILES GILI

Tout d’abord, si vous êtes comme nous, que vous cherchez sur internet depuis une heure quelle Gili est la meilleure, désolés de vous apprendre que nous ne vous donnerons pas la réponse dans cet article.

D’abord parce que nous n’avons pas visité les 3 Gili mais seulement 2, Gili Trawangan et Gili Air, et puis parce que ces 3 îles bien qu’elles soient proches sont en fait tout à fait différentes. Pour savoir quelle île est la meilleure, il faudra savoir quels sont vos besoins, vos envies et votre budget notamment.

Pour ceux qui ne connaissent pas les Gili, ce sont des îles, au nombre de 3, Gili Trawangan, Gilir Air et Gili Meno qui sont situées entre Bali et Lombok. Bali est à 2h de Speed Boat de Trawangan, et Lombok est à 25 minutes de public boat de Trawangan. Pour rejoindre les 3 îles entre elles, il faut obligatoirement prendre un bateau, le trajet ne dure que quelques minutes.

Comme nous l’expliquions dans l’article sur le transport de Bali aux Gilis que je vous invite à lire également car nous ne parlerons pas des transports ou presque pas, sur cet article, ces îles sont considérées, ou étaient pour les plus grincheux, comme un havre de paix à l’intérieur de la paix de Bali, avec des eaux turquoises, pas de véhicules motorisés et des tortues qui se baladent autour des côtes.

Comme nous n’avions pas vraiment été capables de choisir une île, nous avons opté pour la plus touristique Gili Trawangan, qui était aussi une bonne solution de snorkeling pour voir les tortues. Comme nous avions choisi de dormir dans un hôtel très bon marché pendant tout notre séjour du coté de Bali, nous avons décidé de nous faire plaisir à Gili, et avons choisi un hôtel très récent, qui proposait des villas avec piscine pour une somme correcte pour les prestations, de l’ordre de 80$ AUD par nuit.

IMG_20150516_071750

Il faut dire qu’à Gili T, les prix ne sont pas aussi bon marché qu’à Bali, les logements même basiques et hors homestay, tournent autour de 40$ AUD par nuit, alors qu’à Bali par exemple, nous avons passé nos nuits dans un hôtel neuf, à 5 minutes de Seminyak, pour 25$ AUD par nuit.

En arrivant à Gili T, nous sommes surpris par l’affluence sur le petit port, point positif, cela veut dire qu’il y a des choses à voir et à faire sur l’île !

Gili Trawangan (Nord-Est)

Pas de véhicules donc, seulement des vélos et des charrettes tirées par des chevaux. En voyant l’état lamentable de certains chevaux, qui ne parviennent même plus à baver tellement ils doivent manquer d’eau, nous refusons l’aide d’une charrette (7,5$ AUD, tarif semblable sur toute l’île, mais négociable évidemment, avec bonne humeur et humour la négociation est toujours possible à Bali) et rejoignons l’hôtel à pied, sans savoir qu’il se situe au centre de l’île, à 1,5 kms du port. Personne ne connaît l’hotel, trop récent semble il, et un petit garçon se transforme en sauveur quand il nous mène jusqu’à l’hôtel après 30 minutes de vaines recherches. Madame reste bouche bée devant le magnifique sourire et les yeux du gamin quand elle lui offre 3 malheureux dollars pour l’aide rendue.

Nous prenons quartier dans la ville, superbe, tout comme la piscine et le personnel de l’hôtel, nous allons passer quelques jours inoubliables, nous en sommes déjà certains.

Nous louons des vélos, 3,5$ par jour et par personne, et partons faire le tour de l’île. Nous passons par un endroit absolument sublime, une énorme cocoteraie, avec une habitation locale et des vaches qui s’y reposent. On immortalise plusieurs minutes cet endroit magnifique, et repartons à la découverte de l’île.

IMGP3334-1

C’est une île à taille humaine, le tour se fait en 1 petite heure, nous nous arrêtons par endroits, à un bar qui ne passe que du Bob Marley notamment, à une plage déserte où les pêcheurs locaux jettent leurs filets, et assistons au coucher de soleil sur la plage, la marée descendante laisse un filet d’eau sur le sable qui permet des jeux de reflets très esthétiques et donc des photos intéressantes, tout comme les balançoires suspendus à fleur d’eau, à voir absolument en journée et au coucher du soleil, les opportunités de photos y sont pléthore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La nuit tombe et nous nous rendons sur l’artère principale de l’île, ce qui clôture notre tour de l’île, très facile avec parfois des passages de sable qui vous obligent à descendre de votre vélo, nous ne savons pas vraiment où manger, et nous vagabondons sur l’artère en visitant les magasins de souvenirs et de vêtements qui se mélangent aux innombrables centres de plongée proposant de passer le diplôme PADI où tout simplement de plonger avec bouteille sur une demi-journée. Nous nous arrêtons en face du marché nocturne, et décidons que c’est ici qu’il faut manger, tant les étals sont noirs de monde, et les poissons semblent avoir été péchés quelques minutes auparavant. Nous choisissons le stand qui permet de choisir pour son assiette d’un peu de chaque spécialité d’Indonésie. Chargés de poulet satay, de légumes en tout genre, de riz, d’haricots noirs, de genres de samossas, nous payons par assiette 5$ AUD, pour un diner gargantuesque, et surtout délicieux ! En invariable gourmand, Monsieur termine sur une touche sucrée avec une crêpe Nutella-Coco-Banane, pas très local, mais indémodable, la crêpe est épaisse et gouteuse, pour un total de 2,5$ AUD, le paradis !

Nous rentrons en vélo, et le trajet de nuit et sans lumière n’est pas de tout repos, mais a le mérite d’être amusant. Nous croisons les habitants de l’île, qui nous saluent tous sans exception et sourient à nos tentatives d’Indonésien.

Une fois notre petit déjeuner avalé à l’hôtel (bonne qualité, produits frais, ni plus ni moins) nous observons notre carte fournie par l’hôtel, et décidons de nous rendre aux points marqués de petites tortues, pour tenter de nager avec elles. Premier point de snorleking, un local nous appelle et nous montre du doigts les tortues qui viennent respirer à la surface, on se change illico, lui laissons toutes nos affaires et nous engageons à prendre une conso dans son bar de plage à notre retour, puis filons dans l’eau comme des gamins le matin de Noël. Les tortues sont au rendez vous, nous en suivons 4, les approchons de très près, c’est une sensation incroyable, surtout en snorkel, à des endroits où nous avons pied et où on peut vraiment approcher les animaux, qui semblent habitués et pas dérangés par nos plongées. Il est tôt, nous sommes seuls à plonger, seuls au monde !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le courant est fort, et au bout de 2 heures nous sommes fatigués et nous sortons de l’eau, la plage s’est remplie et une colonie de tubas occupe maintenant l’océan, nous n’avons pas fait attention dans l’eau, mais notre conseil est de venir tôt le matin, et ainsi d’avoir l’océan pour vous seuls ou presque ! Le lendemain matin nous rééditerons l’expérience, sans courant cette fois, et rencontrerons une énorme tortue, avec qui nous passerons plusieurs longues minutes, inoubliable. Ce point se situe au nord-est de l’île, en face d’un bar de plage. Vous y serez au calme, beaucoup plus que sur le flanc Est de l’île où la plupart des vacanciers restent par flemme de rejoindre le Nord de l’île, tant pis pour eux, tant mieux pour vous !

Nous mangeons au Kayu Cafe, un peu cher mais très bon malgré une lenteur abominable au service, Monsieur s’offre un petit bonus à la Dolce Vita, 1,80$ AUD la part de pizza, pas de quoi hésiter, et en plus il se régale.

Jalouse, Madame propose une pizzeria pour le soir, Pizza Regina, juste derrière l’artère principale, 6 à 8 $ la pizza, le top encore une fois.

Entre temps nous faisons trempette sur les plages de l’île, très agréables pour se baigner coté Nord et Est, un peu rocailleuses cotés Sud et Ouest.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tout au long de la journée, les locaux nous proposent de la drogue, des médicaments ou bien encore des journées plongée et des expéditions à Lombok, ce n’est pas dérangeant quand vous êtes dans le bon état d’esprit, mais à la longue ça peut être fatiguant, gardez le sourire et la bonne humeur et apprenez les bases de l’indonésien, pour savoir dire non merci par exemple, ca amusera vos interlocuteurs qui oublieront presque pourquoi ils vous avaient arreté prime abord.

L’ambiance sur l’île est décontractée, beaucoup de plongeurs, énormément de français et d’allemands, en général assez jeunes, l’ambiance est donc à la musique branchée à tous les bars en bord de plage, si vous cherchiez le repos et une ambiance zen, trouvez un hôtel un peu reculé comme le notre (Belukar villas) ou optez pour Gili Air ou Gili Meno.

Nous avons souhaité découvrir Gili Air, mais avons été induits en erreur par le personnel de notre hôtel, qui nous avait assuré qu’un bateau public rejoignait l’île toutes les heures, c’est en fait le cas pour Lombok mais pas pour Gili Air. Pour rejoindre Air, le public boat part 2 fois, une fois le matin et une fois en début d’après midi. Nous avons loupé le premier bateau, et avons donc choisi d’effectuer une journée snorkel effectuée par les compagnies d’habitants de l’île, 10$ par personne pour 5h de bateau/snorkel, avec une escale de 1h30 environ à Gili Air. Nous vous déconseillons cette journée, les spots de plongée sont sans intérêt, pas de poissons, pas de couleur, une tortue au second spot mais à plus de 20m de profondeur, donc inutile, le troisième point était au mieux correct, mais pas transcendant, et vous plongez au milieu de 50 personnes, pas super fun. Nous avons aimé nous balader pendant 1h à Gili, de jolis restos et petits bars en bord de plage, plage superbe, ambiance beaucoup plus calme et relaxante qu’à Gili T. Madame achète un ananas à manger sur le pouce, coupé avec habileté déconcertante par la vendeuse, délicieux.

Ananas frais, yummy !

Ananas frais, yummy !

En résumé, nous avons beaucoup aimé Gili T et Gili Air, nous y avons passé de très belles journées, avec plongée, plage et couchers de soleil au programme, nous avons aussi adoré notre hôtel, et reprogrammerons à coup sur si nous revenons à Bali. Nous avons préféré Nusa Lembongan lors de notre premier séjour mais les îles Gili valent quand même vraiment le coup d’œil.

Les Amoureux Voyageux

ULUWATU

ULUWATU

Suite à notre escale de 5 jours à Ubud, nous nous sommes rendus 3 jours au sud de Bali, à Kuta Senida, et plus précisément à Uluwatu.

Par rapport à Seminyak ou à Ubud, on dirait que la presque île est en désuétude… C’est assez sale, les habitations sont moins propres, comme si les gens laissaient mourir la ville. Notre impression est peut être floutée par le fait que nous soyons restés dans un hôtel à la limite de l’inacceptable, mais dans l’ensemble, nous avons trouvé cette partie de Bali moins attrayante que les autres.

De plus, vous vous rendrez vite compte que c’est très touristique! Et le clivage est flagrant entre hôtels très touristiques et donc très chers, et juste à deux pas, les maisons des locaux, avec souvent, une route qui vient constituer cette grille qu’évoquait Charles Baudelaire dans « le joujou du pauvre ». Mais une chose que l’on retiendra de ce séjour est que les locaux gardent toujours le sourire!

Nous avions réservé par le biais d’Internet deux nuits dans un hotel 5 étoiles, le dreamland luxury hotel, le nom fait rêver sans doute, mais nous ne vous conseillons absolument pas d’y séjourner! Par rapport aux autres hôtels que nous avons fait, celui là était vraiment sale, mal entretenu, vétuste, et peu de personnel sur place, nous n’avons pas été reçus quand nous sommes arrivés, il nous a semblé voir toujours les mêmes personnes jour et nuit à l’accueil, et la direction n’a pas voulu entendre nos remarques quand nous avons quitté l’hôtel, nous ne demandions en aucun cas une ristourne, mais simplement une explication, qui vaut parfois bien plus que des RRR misérables pour donner l’impression d’une écoute. Bref…

Conséquemment, nous avons passé peu de temps à l’hôtel.. Nous partions de 10h à 22h en ville en scooter, et nous passions de bonnes journées en essayant de ne pas penser à notre retour à l’hôtel le soir venu!

Autant ne pas vous cacher que si vous n’aimez pas la plage ni le soleil, nulle raison de venir passer quelques jours à Uluwatu, même si le temple, pour sa position géographique et son spectacle de danse Kecak, est à voir.

Karma Beach

Karma Beach

2-3 jours sont tout de même restés suffisants pour nous… le rythme d’Uluwatu est à peu de choses près le suivant, Plage en journée, resto/club le soir, on peut donc assez vite avoir fait le tour de la question.

Nous avons pu découvrir de beaux endroits, et manger dans de bons restaurants. Sachez cependant que pratiquement chaque plage où vous allez vous devrez payer le parking ou bien le droit d’accès pour celles qui sont privées et appartiennent à des hôtels. Les restaurants ne sont pas du tout aux prix qu’on a pu payer ailleurs, mais très élevés pour le pays. Vous vous en tirerez au moins pour 45€ à deux.

Padang-Padang Beach

Padang-Padang Beach

Notre to-do list à Uluwatu :

– Padang Padang beach
– Coucher du soleil au temple d’Uluwatu
– Kecak dance au temple d’Uluwatu
– Karma beach / Finn’s beach
Coucher du soleil au rock bar

Notre to-eat list à Uluwatu :

– El Kabron (très cher pour la région…)
– Rock Bar (Indispensable!)

ULUWATU

COUCHER DU SOLEIL AU ROCK BAR

Incontestablement l’un des plus fameux de Bali, le Rock bar est le bar le plus populaire d’Uluwatu, situé dans l’hôtel Ayana Resort & Spa. Il a d’ailleurs été construit sur un rocher, donnant face à l’océan Indien.

Sunset au Rock Bar (photo par www.ayanaresort.com)

Sunset au Rock Bar (photo par ayanaresort.com)

Avec seulement deux soirées consacrées à Uluwatu, nous avons voulu en passer une là bas et assister au coucher du soleil.

Sur plusieurs guides, et après conseils de beaucoup de personnes, il nous a été conseillé d’y aller tôt, soit 16h pour avoir des places assises et ne pas attendre pendant une ou deux heures !

Nous avons donc quitté Karma Beach vers 15h30, pour être au rock bar aux alentours de 16h-16h30. Arrivés là bas, il y avait une petite file d’attente, donc pour l’éviter nous sommes passés par les escaliers plutôt que d’attendre 30-40 minutes pour prendre l’ascenseur.

Nous avons eu de la chance d’avoir une place assise vue sur la mer, et sur le ponton, d’où l’on peut apercevoir le coucher du soleil.

Coucher du soleil, vu du Rock Bar

Coucher du soleil, vu du Rock Bar

Bien entendu, pendant ce temps il faut consommer… Les prix sont les prix du sud, donc plus élevés que partout ailleurs à Bali, mais restent tout de même convenables ! Les cocktails sont délicieux (alcoolisés et non alcoolisés) et les tapas également. Nous vous suggérons d’ailleurs de tester le plateau de frites avec ses trois sauces, le poulet pané aux épices, les tempuras de homard, et pour une petite touche de sucré, les fameux beignets à la banane accompagné d’une crème à la coco et vanille !

20150513_173546

Fries & Chicken

L’ambiance était au beau fixe, les serveurs toujours de bonne humeur, le coucher de soleil à couper le souffle ! Ce fut un de nos meilleurs moments à Bali !

S’il y a bien quelque chose à ne pas louper sur l’île des Dieux, c’est bien cet endroit ! Comme le montre d’ailleurs sa réputation (« meilleur bar du monde », « meilleur bar sur la plage du monde ») !

BALI

THE ISLAND OF BALI

Hello English article!

It’s a special article coming now, for lot of reasons. First of all,  this is the first article in English that we’re writing, not because we don’t like to write in English, but because we think that writing in French, our native language, is more adapted to translate in words our real feelings, with the emotions that we felt at every moment of our trips.

But, and because once isn’t always, we wanted to make this article in English,  so that English speakers can be interested by our website, our travel pictures… And of course, about the wonderful Bali !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

If English isn’t your cup of tea, you can of course read the french article about Seminyak, about Bambu restaurant or about the Indonesian sunset. 

Welcome to the Island of smiles

We sincerely think that there is no good or bad way to travel, but that there are two types of travellers, the one who just go somewhere and decide day after day what to do and where to go, so that they can discover all the secrets of a place without following existing plans, and the one who plan the trip far in advance and know every day what’s going to happen, more or less of course! I have to admit that we are part of the second type, and that we like to know about the country we are visiting, about the to-do, the local population…

So we were prepared to the natural kindness of Balinese people as everyone describes it, but we now think that words are not enough to describe it properly. From our first foot out of the airplane at Bali airport, it was all smiles, wavings, laughing and enjoying everytime… Some people will say that smiling to the tourists is easy when you think about the money that they spend on the Island, but we went in Riviera Maya where the economical context is almost the same (tourists being important part of the earnings of the region), and we didn’t feel the same joy and the same wanting to share with each other, so there’s nothing to see with money in the way people are in Bali, it’s just a way of life, taking life with pleasure and enjoying every moment, and this way of life is communicative, you end your trip by waving and smiling to everyone on the side of the road, in the little shops and the warungs…  Mainly because of that spirit, we are convinced that, whatever happens during your stay, you’ll leave Bali with a good feeling and lot of memories.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Talking about memories, if  you had to save only one it would be :

It’s a quite a challenge to keep only one memory of a 10-days stay, but that’s the point right ?

Our moment, would be the one when, we made a mistake and took the wrong way from our hotel to go to Tegallalang rice fields. We drove trough a mud road during a few miles, and arrived in a local village, surrounded by cows, ducks and chickens and amazing rice fields.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

At our left, some small houses, and 4 little girls in traditional dresses running in the rice fields, who seemed to play a sort of game that we didn’t understand. At our right, an unstable wood bridge from where naked children were jumping in the river, proving us again that the funniest game could also be the cheapest one…

They naturally came to us, probably used to help the lost tourists coming by their tiny village. As we didn’t speak Indonesian, we just talked with hands and sort of sounds, and our prononciation of “Tegallalang” must have been the worst ever, seeing how long they laught about it and how we communicatively laugh with them.

We stayed there about 15 minutes, we parked our motorcycle, Madame tasting the fruits that the girls were eating when we arrived, some kind of sour tropical guava, and Mister offering air balloons to the boys who then tried to catch it in the air while jumping in the river ! (These air balloons are just the best way to please children anywhere you go, magical and cheap gift, give it a try you’ll see, we now always take 20 of them when we go on a trip)

 We loved this moment because it was all about sharing and enjoying the present moment, but also because we arrived there, to this moment, because of random and bad orientation, and sometimes random is just too nice with you to forget it!

And what about the places you visited ?

Bali is just an island, but there are so much things to do that we had to make choices before going there. We choose the south of the island, and we decided to first go to Seminyak, to rest a little from our long travel and to discover some foodies places, then Ubud, to explore the art of Bali and all the beautiful near places in this area, before going to Uluwatu and finally visiting the little island of Nusa Lembongan, to snorkel with manta rays and to appreciate the amazing beaches of the island.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Did you sleep well ?

We are not big sleepers, but we admit that we like to choose some cosy places to sleep when we are travelling, for the only reason that, when you do some physical activities or some tours during the day, you’re just the happiest on the way back, for the day you lived, but also for the evening and the night you’re going to have, with a nice room to rest and excellent service to assist you for all your needs… That’s how we see things, get up early, move a lot and discover all you can during the whole day, and then get the relaxation and sleeping you deserve, and go back for new adventures on the next early morning!

 For us, one isn’t going without the other, It would be hard to run the day and to have a rough evening and night after it, but at the contrary we wouldn’t go trough the day just staying around a pool, chilling and sunbathing, that’s our travel lifestyle, the one that pleases us the most!

 When you consider that, we can easily understand that we take time to choose our hotels. We first visit the websites that are, for us, the bests concerning luxury hotels and villas, to have an idea of the type of staying we can expect during our travel, and then we choose our stays, considering the advices of the websites, the deals running on at the time we want to go, and of course considering how confident we are concerning the website advices!

 For us, and after a few travels around the world, the best website to choose your villa when you’re expecting for some high services, is the luxe nomad.

The luxe nomad is like the bible for those accommodations, that’s where we found the hotel that is for now, the best hotel we have ever seen, the Viceroy Ubud. Some prices are very affordable, and some prices are higher, corresponding to the most incredibles villas existing on earth, so if you want to discover these hotels and villas, or if you just want to please your eyes and dream for a while, here’s the way: https://www.theluxenomad.com/bali/villas

 During our trip, we stayed in a few different accommodations, beginning with the Villa Kukur in Seminyak, incredible pool, very nice garden, few meters away from the center of Seminyak. Chrissy provided us all we needed, even the best driver who drove us at Pura Tanah lot, Ubud, Seminyak, Uluwatu, pretty much everywhere, with good price, nice English and lot of advices to help us, his name is Yuda, just message him on facebook if you go there, he will be happy to help you!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Then Viceroy Ubud, just out of the league, with a price quite out the league also (600$ per night, that we negociate, a lot… just try it or ask to The Luxe Nomad, they have some huge deals sometimes, but it definitely worth it, private villa, gazebo and pool, huge room, a la carte breakfast from the chief of Cascades gastronomic restaurant, 2 hours of couple treatment at the SPA offered, and located between Ubud center on the one hand, and Tegallalang terraces on the other hand… It should be on every one’s bucket list for sure!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Still in Ubud, we stayed after the Viceroy at the villa Amomaya, so much typical, located at the end of a 300m pedestrian only path, surrounded by rice fields and local houses, local shops and of course local people, private villa, a big pool shared for 2 villas, and a very good price, it’s a good deal if you want to stay in Ubud without paying the rates of Viceroy or Hanging Gardens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

And here comes the biggest deception, and the word is nice, of our trip, The dreamland luxury villas of Uluwatu, Pecatu more precisely. Just don’t, ever, think about booking this hotel, these is not a place you want to stay in… To be brief and because we don’t want to be rude, pictures on websites are not the present reality, villas are old, dirty, and the complex might have been great, but 10 years ago… all was just catastrophic, banana pancakes at the breakfast were good but that’s it… Just don’t, don’t be fooled by the 5 stars, or the 50% off, please…

And finally, Bersantai villa in Lembongan island, nicest staff ever, fresh coconuts every day, booking of the boats and all the restaurants we needed, Andre, the clerk of the domain, even came on his day off to print our boarding passes, cutting off his surf session…  When you consider that the villa was also perfect, few meters away from the deck bar and Coconut beach, then you just now where to stay in Lembongan!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

You’re playing with our nerves, just give us your Top 10 now!

If we had to select a top 10 of all the places we visited, all the activities we did, without including the hotels and villas staying, it would be this one, of course it’s personal, don’t take as a reference but more as a little help from people who went there.

 1- East Coast Sunsets 

This is not only about sun meeting earth every evening, but it’s global moments that make the whole sunsets our Top 1 of our short stay in Bali. We saw 4 sunsets in Bali, from the beach of Seminyak, from the Rock Bar in Uluwatu, from the temple of Uluwatu and from the bar Le Pirate in Lembongan. For the peace on the Seminyak beach, the great cocktails and food and of course the amazing location of the Rock Bar (very good tip by the way, don’t make the queue for the elevator, just ask for the stairs, 2 minutes walk with nice view, and 1 hour of more watching the sea instead of waiting the elevator), for the mystic aspect of Uluwatu temple and finally for the “far of everything” of Le Pirate, just go for the maximum sunsets you can, wherever you are, sunsets are special moments…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 2- Rafting

About Rafting, first it’s important to say that the price to do it, is quite high for Bali, but not as high as in some other countries believe us… but still, for transfer from the hotel, 2 hours of Rafting (4 people per boat), buffet lunch (average plus), and 30 mns of elephant riding and entrance to the elephant park, we paid around 100 dollars per person, it’s better to know it before reading this description!

It was our first time Rafting, and it was absolutely fantastic, great ambiance between all the rafts, swimming, water falls, and the most important, an amazing nature all around you during the two hours, that was absolutely gorgeous, Madame thought that it was a little bit too calm but still, we had a great moment, if you can afford it, just go for it, our advice, would be for example to see some big temples like Tanah Lot and Uluwatu, and to skip the Pura Bratan (expensive because of the transportation, and we were a little bit disappointed by the temple, no more water around it, maybe because of the season, and lot of trash all around the temple, we think that it didn’t worth the time and the price of the transport) and to use this Bratan budget for Rafting, but as we said at the beginning of the 10, this is just advices, nothing more!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3- Tegallalang Rice Fields

Of course, there are tourists, but we are all tourists, and Tegallalang terraces are just over the crowd. Be alerted that, the parking fee is more a tradition than an obligation, Bali bad habits, but the price is low, it’s more funny to live it than any other feeling, it’s all about way of seeing things, again and again. Be more alerted, that people working here are under poor, maybe near  the poorest of the Island, they will ask you for money, some of them might be a little pushy sometimes (it happened to us, like touching us when we said no because we already gave 3 times in 10 minutes) but that’s it, nothing dangerous or stressing.

From the road, Tegallalang is beautiful, but just take time and make the little hike down to arrive on the other side, meaning being in the middle of the ricefields, then climb up, and admire the whole location once you’re at the top of the ricefields with the green stairs just down you feet, this view, deserves by far the Top 3 ranking.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

4- Snorkelling with Manta Rays

Manta rays are like floating animals in the sea, if you don’t trust the thing just have a look at pictures of them, they are going forward by moving with their wings, literally, with something majestic. Some of them can be 6 metres large from one wing to another.

 So, as snorkelling amateurs that we are, when it was told to us that Manta Rays are visiting Nusa Penida coasts all mornings, we just jumped on the offer. 20 ridiculous dollars per person later, at 7 am, and after 25 minutes of sailing from Lembongan, we searched for grey and black shadows from our boat all along the island, and because our travel was meant to be perfect, they just came to us few minutes later.

If you don’t like snorkelling or diving, it’s hard to understand that feeling, but it was absolutely out of time, looking at them flying, grey ones, black ones, stripped ones, following each other like respecting a dance, and approaching us, almost touching us, guided by wild curiosity, was breathtaking, that’s the word, give it a try you’ll understand.

 If you don’t want to see Manta, coral snorkelling is also possible at Crystal bay, Nusa Penida, and at Mangrove point, Nusa Lembongan, thousand of multicolour fishes are quietly waiting for you there!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 5- Lembongan Island

The Bali island is living from tourism, and is adapted to it, Seminyak is almost like a summer town of Europe, with nice restaurants and bars, Kuta also, even Ubud is adapting to tourism, and that’s absolutely logical considering the financial interests that are representing tourists for the island. So when you leave Bali for Lembongan, you’re agreeably surprised to discover a village, with only little shops, rocky roads everywhere, and some special spirit guiding the whole island, it’s all about freedom, no helmets given when you rent a scooter, pretty much no police, just beach, coconut, paddle, snorkelling and cliff jumping (on Nusa Cenida, Blue lagoon point, incredible 13 metres jump), the whole Lembongan-Cenida Island is only PLEASURE.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

6- Indonesian cuisine at Bambu

We loved to taste the indonesian cuisine in some local shops in Ubud, it’s important to give it a try everytime you discover the country, it’s almost like showing respect to the country who is receiving you, and Bali knows how to receive you culinary speaking.

And if you like Indonesian cuisine from local warungs, then you will have to go to Bambu restaurant, which is giving a fantastic tribute to Indonesian cuisine by offering to their clients specialities from all Indonesia, in a place absolutely wonderful, with a service and a quality that place him, for us, as the best restaurant of Seminyak, and also as the best restaurant we tasted during our whole stay in Bali.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7- Uluwatu beaches

We were a little bit disappointed by Uluwatu area, but Padang Padang beach, and the area of Karma Kandara private beach are a must see if you stay in Uluwatu. To go to Padang padang, you have to pay the traditional unofficial parking fee to the man upstairs, then you just follow the stairs, going under the rocks literally, and then you’ll arrive to the beach, perfect blue for the water, perfect yellow for the sand, and big rocks between sand and water, making the beach so special. Don’t be afraid to go to the right of the beach to avoid the crowd.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

For the Karma Kandara area, you’re supposed to pay like 25 bucks per head to go down there, including 10 bucks of voucher food during your stay. But here is the tip, when you arrive to Karma Kandara beach indication, just near the parking, you’ll see a little way just at the left of the official entry, take it, you’ll arrive to stairs, which go just a few meters away from the Karma Kandara, then you don’t have to pay the 25 dollars, you’ll enjoy a incredible view from some point of the stairs, and you’ll get some muscles, isn’t this one the best tip ever ? The Karma Kandara beach is nice, but the one in front of Finns is much better, no rocks, less waves, and affordable prices for sunbeds, just a 25 metres walk from Karma Kandara beach.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

8-Elephants riding

It was part of the pack with the rafting (100$ per person), it was short, like 30 minutes, but it was great being up there, guided by our elephant, Melany, and to see her like eating almost everything around her and playing with water, refreshing and own washing herself while we were on her back. Then we took pictures with elephants, which are very clever, we didn’t know it! Then you can go to the nursery to see the babies of the Elephant Park, sleeping or playing in their big private area, a good souvenir!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

9-Pura Tanah Lot

 With the sunset, Pura Tanah Lot would probably have been in our top 5, but because of our schedule we went to visit the place in the afternoon, and in a low water period, meaning that sun wasn’t at his best, so did colors, and the main temple wasn’t surrounded by water but more by people. But anyway, to see a temple constructed so close to the sea is something you wouldn’t miss, even without sunset, but if you can go for the sunset!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 10- Monkey Temple

 Here there are, little playing monkeys! This forest, located at the south of Ubud, is not so big, and giving it 1h30 is enough to appreciate it, don’t program an afternoon there, it will not be necessary. There are monkeys, absolutely everywhere, you’re going to be scared at least once or two when you will see that there is one just at your left or sometimes at your feet that you didn’t see coming! But please, don’t touch them, when we went there, a French man was bitten because of touching a big male, and we heard some scary screamings for help coming from the other side of the park, so just don’t try to touch them, there will be close enough there’s no need to scare them. Of course, take some time to catch the perfect moment, like a monkey roaring, eating, or protecting is baby from other monkeys, it’s always challenging to go for THE pic that you were waiting for. (There’s an intruder in the 3 pictures coming, but you will easily recognize it)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

These are not in our top 10, but are also nice to do and see

 

Kechak Dance at Ubud or better, at the Uluwatu Temple for the sunset

Paddle at Lembongan, very cheap, and always cool to practice at SUP paddle in warm waters of Indonesia

Rent a motorcycle, just to be part of the whole thing, be careful about the police, don’t take risks and just get some flies on your teeth because of too much smiling!

Sisterfields restaurant, Seminyak, nice place, perfect staff, amazing food, we went there 3 times in 3 times in 4 days, addictive is the word

 

We do not trust you, it’s too perfect, and you must have some regrets

 If to want to stay more is a regret, then yes, we would have stayed one more day in Ubud to go and hike for the sunrise at the Volcano, and few more years in Lembongan so we can continue to fall in love for this little Island. But yes, for the rest, Bali was just perfect, not less, P-E-R-F-E-C-T, and we hope that you don’t believe us, we don’t want you to, we want you to buy your tickets and go and check by yourselves!

 Travelling is not about escaping life, it’s about embracing it, don’t forget it!

Sorry about the bad english, our current one year trip in Australia and making this article are helping us to improve!