PHILIPPINES

EL NIDO : PRESENTATION ET TOUR D’HORIZON

El Nido, « Ils ont décidé de tout quitter, pour rejoindre le paradis sur terre. Sur place, ils n’étaient pas seuls, à tel point qu’une communauté française s’est créée au bout du monde. 77 minutes vous fait découvrir El Nido, le nouveau secret de quelques français. »

Si vous avez déjà vu un de ces reportages, vous savez ce qu’est El Nido. Un petit village philippin, au nord de l’île de Palawan, qui a été depuis quelques années, la terre d’accueil de plusieurs dizaines d’aventuriers, à l’époque où il n’y avait pas encore d’électricité ou d’hôtels sur place.

A la recherche d’une autre vie, ils avaient tout quitté, pour s’installer sur place et vivre de rien, libres et heureux.

Depuis, El Nido s’est développé vitesse grand V, grâce (à cause ? sempiternel débat) à des reportages qui montraient la vie sans souci de ces explorateurs modernes, et évidemment aux réseaux sociaux, qui ont mis à la face du jour, la beauté immaculée de la baie d’El Nido.

Mais on n’a pas oublié, avant de vous parler d’El Nido, on doit vous parler de la traversée de Coron à El Nido en bateau… ah les joies de l’organisation dans les pays du Sud Est…

Same same, but different

Cette expression parlera peut être aux amateurs de l’Inde et du Pakistan. Les indiens n’aiment pas dire non, alors ils dodelinent de la tête, et ne vous contrarient jamais. Alors quand il y a un changement de programme, ils vous diront « yes, same same but different » en gros rien à voir mais pour pas vous contrarier on va dire que c’est pareil, expérience vécue plusieurs fois aux émirats notamment, méfiez-vous gentiment, pas d’arnaque à la clé, juste quelque chose de totalement différent à ce que vous prévoyiez.

Le premier jour de notre arrivée de Coron, nous réservons auprès de la personne de l’accueil de notre hôtel, deux places pour le bateau rapide qui rejoint El Nido depuis Coron en 2h environ, on ne veut pas perdre de temps, et on a lu pas mal de choses sur les traversées plus longues dans les grandes bankas locales, on ne prendra aucun risque, les traversées en Asie peuvent être très très remuantes.

La veille de partir, nous allons chercher nos places auprès de la réception : Elle me regarde, je la regarde, bref je devine de suite que y’a muraine sous le caillou !

« Alors, en fait, j’ai réservé vos places, mais en fait au final j’ai appris que le bateau était plein, alors vous n’avez pas de réservation pour demain »

« Plus tard dans la journée alors ? »

« Il n’y a pas de disponibilité avant 3 jours… »

Et nous voilà en train de faire une croix sur nos 3 jours à El Nido, en nous disant que malgré tous nos efforts et nos jours fusibles, nous allons finalement avoir un énorme raté, comme à Bali avec le mont Rinjani que nous n’aurons jamais vu.

Le manager de l’hôtel vient nous voir pour expliquer un peu le contexte : Les réservations avaient été faites, mais des importants membres du gouvernement philippins ont « réquisitionné » le bateau, et tout le monde a vu sa réservation annulée. La bonne nouvelle dans tout ça ? Une banka a été ajoutée aux plannings, spécialement pour les gens victimes de cette décision de dernière minute.

Au programme, non plus 2h de bateau stable et confortable mais 6h, dans une banka certes bien plus stable que ce qu’on pouvait imaginer, mais malgré tout assez peu sécurisante. Les gens étaient allongées à même le sol pour certains, sur des tapis faits de gilets de sauvetages… franchement interminable, sans parler des pensées absurdes (ou pas) de ce qui se passerait en cas de panne, voire pire.

Séjour francophone au bout du monde

Après 6h donc, plein de courbatures vite oubliées, nous prenons un tricycle depuis le port de commerce d’El Nido pour rejoindre le lieu qui nous servira de chambre pour les 3 nuits à venir.

A El Nido, le tourisme est en développement mais l’offre reste assez rare en comparaison de la population de touristes à certaines périodes de l’année. En conséquence, si le prix des hôtels aux philippines restent raisonnables (plus chers qu’à Bali cependant), ceux de El Nido et de Coron sont beaucoup plus élevés que pour le reste du pays, et il n’est pas rare de voir des tarifs de 100€ la nuit dans le centre-ville.

Nous avions déjà bien profité de notre hôtel à Coron, et nous avons donc choisi une solution simple et efficace, un petit Airbnb, à 5 mns en tricycle ( 60-100 pesos soit 1,50€) du tumulte de la petite ville, tenu par un français arrivé quelques mois auparavant sur place, et qui en plus de vivre de petits boulots, a choisi de construire deux petites cahutes sans prétention mais sans fausses notes, lit confortable, douche sommaire, le B-A-BA de la vie simple, à un tarif très correct pour la zone d’El Nido, puisque nous avons payé 125€ pour 3 nuits avec en bonus les conseils de Judex sur les petits lieux à voir, les tours et les taxis à privilégier etc, et ça, ça n’a pas de prix.

El Nido, simple comme A-B-C-D

Ce qui frappe à Coron, c’est le village, qui n’est même pas un village, 3 restaurants à tout casser, aucune activité dans la ville, pas vraiment de rue dans laquelle se balader, la richesse se trouve évidemment dans les tours en bateau, mais le tourisme n’a pas encore assez prospéré pour que la ville cherche à attirer les touristes pourtant très nombreux. Nul doute que cela ne saurait tarder.

A El Nido par contre, vous pourriez passer facilement une petite journée dans la ville et ne pas vous ennuyer, il y a plein de petits magasins, des cafés, des restaurants, il y a aussi The Bazaar, un endroit où quelques magasins se sont rassemblés pour proposer un lieu plutôt cool ou se détendre.

Et cette différence de maturité de gestion touristique (oui oui) se traduit jusqu’au moment de choisir un tour : A Coron, il y a des dizaines de tours, et il faut jouer à cocher chaque endroit sur les prospectus pour savoir quelles sont les différences entre chacun des tours proposés par les nombreux opérateurs ; à El Nido, tout est parfaitement réglé, il y a 4 tours, A-B-C-D, proposés par l’ensemble des opérateurs.

Vous pouvez si vous le souhaitez chercher des offres sur mesure, mais ces 4 tours sont ceux que vous retrouverez partout, avec un prix qui semble également le même partout ou presque :

TOUR A à Lagoons & Beaches, 1200pp par personne environ (18€)

TOUR B à Caves & Coves, 1300 pp par personne environ (20€)

TOUR C à Hidden beaches & Shrines, 1400 pp par personne environ (22€)

TOUR D à Island beaches, 1200 pp par personne environ

A ces prix s’ajoute une taxe gouvernementale obligatoire de 200PP par personne pour la préservation du territoire (c’est ironique oui, mais en même temps si cette taxe est vraiment utilisée à limiter les dégâts, pourquoi pas). Elle est valable pendant 10 jours et ne devra donc être réglée qu’une fois, gardez bien le papier avec vous au moment de réserver un deuxième ou un troisième tour. Et puis, il y a tout un tas d’autres frais cachés, mais on vous en parlera un peu plus tard au moment de vous détailler nos expériences.

Sur le papier donc, la même expérience et le même prix pour tout le monde, mais nous vous conseillons vivement si vous arrivez la veille par exemple, d’aller voir la plage au moment du retour des bateaux, et de voir combien de personnes descendent des bateaux, car le nombre peut varier de 12 au double !

Petite astuce, chaque bateau a un nombre maximal de personnes affiché sur sa coque « 12 pax » « 24 pax » etc,

Avec toutes ces informations visuelles, et après avoir fait quelques recherches, vous devriez trouver votre bonheur parmi tous les opérateurs de tours sur place.

Mais alors, lequel choisir ? Nous en avons fait deux, et on vous en parle juste ici.

Autour d’El Nido, balade, escalade et plage de Nacpan

Hormis les tours, dont nous vous parlons dans un autre article détaillé, il y autour d’El Nido pas mal de choses à faire, et consacrer un jour à ces activités n’est pas une mauvaise idée, pour couper entre deux tours par exemple.

Des restaurants pour tous les goûts à El Nido

D’abord, il y a la petite ville, s’y balader le soir après les tours permet de passer un moment très agréable, et de manger d’un peu de tout, du bouiboui local, aux mets européens plus traditionnels.

Sur trois jours nous avons pu manger dans trois restaurants :

– D’abord à Altrove, la pizza la plus connue d’El Nido (l’enseigne est aussi à Coron), pas la pizza de big mamma évidemment, mais franchement pas mal

-Nous avons également diné du coté de Happiness Beach Bar, dont on avait adoré le décor, à quelque mètres de la mer, vue sur le Sunset avec une belle assiette de houmous et de pitas.

-Enfin, nous avons passé un moment à Republica, situé un peu plus dans les hauteurs d’El Nido, un lieu branché et un peu surfait, l’endroit est sympa, mais les prix un peu exagérés pour les philippines avec une qualité correcte mais rien de transcendant, petite déception.

Tout là-haut, dans la colline…

Pour les plus courageux, il y a aussi à El Nido, une possibilité de partir pour une demi-journée qui vous emmènera jusqu’au toit du monde après une longue escalade parfois très compliquée. Vos guides vous feront grimper jusqu’en haut de la colline, la Taraw Cliff, qui entoure le port, afin d’arriver à une vue qui d’après les vidéos de Christian Le Blanc (@lostleblanc sur Instagram, idem sur YouTube) est ahurissante. Problème, cette ascension n’est pas vraiment mise en avant dans la ville, et il semblerait qu’elle soit très risquée, même avec les guides obligatoires. Après réflexion nous avons choisi de privilégier la découverte de Nacpan Beach, alors si vous optez pour la grimpette, on compte sur vous pour nous envoyer des photos de tout là-haut ! Cette photo est d’Angel Juarez, auteur du site Lakwatsero, belle source d’inspiration pour notre voyage aux philippines.

source : www.lakwatsero.com

Nacpan Beach, le petit bijou de Palawan

La plage de Nacpan beach ne se trouve pas à proprement parler à El Nido mais à environ 30 minutes en scooter. La location d’un deux roues vous coutera environ 300pesos pour la demi-journée, demandez bien des vrais casques, pas les casques de vélo qui ne vous serviront à rien en cas d’accident ou de chute, il serait dommage de perdre votre menton pour 2€ de plus de location…

Le traffic est assez léger sur la route en comparaison du traffic philippin habituel, et la route est toute droite pendant les 10 premiers kms, mais ATTENTION ; la route principale s’arrête à 5 kms de Nacpan, et les kms restants sont à parcourir sur une route de sable et de terre, avec beaucoup de trous, et parfois beaucoup de sable, si vous ne savez pas vraiment conduire de scooter, on vous déconseille de commencer par cette route. Nous avons tous les deux eu des scooters pendant plusieurs années en France, et avons passé plusieurs semaines en Indonésie à scooter, et nous avons quand même été piégés sur ce chemin et sommes tombés de façon assez ridicule au milieu de la route, sans gravité, mais on ne sait jamais.

Si la solution de la location de scoot ne vous semble pas adaptée à vos envies ou à vos capacités, vous pouvez demander à un tricycle de vous mener sur place, et vous reprendrez ensuite un autre tricycle pour repartir, c’est un trajet récurrent pour les visiteurs et les tricycles sont habitués, vous ne resterez pas bloqués à Nacpan Beach, même si franchement, il y a pire comme lieu où dormir à la belle étoile. Comptez environ 1500pesos (23€) pour qu’un tricycle vous emmene sur place pour une journée de service, il vous dépose à Nacpan, puis vous attend pour faire le retour jusque El Nido. En repartant, nous sommes passés à côté d’un tricycle en panne dans le chemin de terre, pour vous dire que même les locaux s’y cassent les dents.

 

En arrivant, une petite fille nous demande de l’argent pour surveiller notre scooter, on ne lui donne rien car cette démarche de vouloir tout faire payer nous agace parfois, mais du coup elle nous inquiète un peu, alors que le lieu ne se prête absolument pas à des vols.

Et puis on découvre cette plage, dont l’éloignement d’El Nido, même de quelques kms, lui permet de gagner en cachet, en un relatif secret qui donne à l’endroit une ambiance très sympa. Il existe encore aux philippines des endroits bien plus secrets que Nacpan Beach qui est aujourd’hui visitée par pas mal de gens, mais par beaucoup moins de monde qu’à El Nido même.

Il n’y a rien sur place, des palmiers, des cabanes, la plage, point final, de quoi passer une journée calme en profitant de la vue. Nous restons sur place jusqu’au coucher du soleil, absolument magnifique, avant de repartir prudemment de nuit, par le chemin en terre par lequel nous sommes arrivés.

Consacrer un jour à El Nido sans compter les tours en bateau

En résumé, consacrer 1 journée au petit village d’El Nido et à une excursion à Nacpan Beach vous permettre de ne pas faire que des tours en bateau pendant vos séjours à Coron et à El Nido, et franchement, Nacpan Beach est très jolie, et le village est tout petit mais lui aussi assez cool.

2 jours de tours, 1 jours de découverte des horizons d’El Nido, 3 jours semblent donc être un minimum pour découvrir El Nido, qui peut décevoir pour son affluence, mais reste un must do notamment pour le contenu de certains tours.

You Might Also Like...

3 Comments

  • Reply
    Prosper
    3 avril 2018 at 20 h 13 min

    Belles ballades. Merci pour l evasion.

  • Reply
    Maïté
    12 août 2018 at 21 h 17 min

    Bonjour, quels tours avez vous fais et qu’en avez vous pensé? Merci

Laisser un commentaire