QUEENSLAND

GOLD COAST

Surfers Paradise, pas vraiment le paradis

La Gold Coast, c’est l’un des symboles de l’Australie, une grande plage ensoleillée, des vagues incessantes, qui font le plaisir de dizaines de surfers insouciants, qui profitent d’un rythme de vie plutôt cool, Surfers Paradise, rien que le nom fait rêver. Mais en réalité, ca donne quoi la Gold Coast ?

Nous nous étions renseignés sur la Gold Coast en amont, notamment pour savoir combien de temps y passer, où y dormir, et nous étions donc avertis de la petite déception qui attendait au tournant ceux qui pensaient trouver à Surfers Paradise un havre de paix dédié au surf sur fond de musique, de plage déserte et de bain de soleil.

En arrivant après avoir parcouru les 80 kms qui séparent la Gold Coast de Brisbane, et après avoir longé les grands parcs d’attractions très populaires de la région, nous nous arrêtons à Surfers Paradise. Impossible de trouver une place gratuite, nous optons pour l’option la moins chère, 5$ la journée. Nous sommes à une rue de la plage, mais nous ne pourrions pas le savoir de là où nous sommes, tant nous sommes entourés d’immenses buildings. Ceux ci sont assez impersonnels, certains paraissent délabrés, pas abandonnés, mais vraiment mal entretenus, les autres, plus neufs, doivent voir s’amasser des milliers de touristes à la haute saison, nous n’imaginons que mal à quel point la rue passante de Surfers Paradise doit être remplie l’été venu.

La fameuse arche de Surfers Paradise

La fameuse arche de Surfers Paradise

Bref, une première impression étouffante, loin de la sensation de liberté attendue. Nous allons marcher sur la plage, le front de mer est joli, la plage est immense, les gens y font du yoga et du footing, pendant que les sportifs à vélo profitent de la piste cyclable collée à la plage pour s’entretenir. De la plage, les immeubles sont encore plus nombreux, à quelques mètres seulement du sable. Si nous prenons des photos, c’est plus pour le contraste nature/constructions, qui reste photographiquement parlant, intéressant.

Centre ville, Surfers Paradise

Centre ville, Surfers Paradise

Pour le reste, les deux rues commerçantes de la Gold Coast font penser, en moins bien, à Manly pour celle perpendiculaire à la plage, et à Cairns pour la parallèle, rien de dingue, c’est sympa de s’y promener, mais en 1h le tour est fait. Et comme la chance n’est pas de notre coté, notre après midi bronzage est gâchée par le vent et les nuages. Le soir venu, nous prenons des photos de nuit de la ville, nous choisissons un spot trop proche des immeubles, les reflets sont moyens, tant pis.

Chevron Bridge

Chevron Bridge

Il est interdit de dormir dans sa voiture sur la Gold Coast, les rangers patrouillent et peuvent sanctionner ceux qui tenteraient l’overnight sauvage. Mais, comme nous n’avons pratiquement jamais payé de camping, nous décidons de garder notre code de conduite, et hop, dodo sur le parking où nous étions stationnés toute la journée. Aucun problème, une belle nuit sans bruits ni amende.

Burleigh Heads, ou Burleigh Paradise

Le lendemain, direction Evandale Park, à quelques kms du front de mer, pour une douche chaude gratuite. En arrivant, nous découvrons un lieu de verdure paisible et absolument superbe. Un petit lac d’un coté, et de l’autre la rivière, celle qui parcourt tout Surfers Paradise, avec ses petites maisons sur chaque rive, et au loin, les immeubles de la veille. Dans ce cadre, les immeubles à l’horizon ont une autre saveur, font partie de l’ensemble, et choquent moins qu’à quelques mètres de la plage. Nous réalisons que c’est ici que nous aurions du prendre nos photos de nuit, dommage.

park

Evandale park

Puis direction Burleigh Heads, à 13 kms de Surfers P. Cette petite localité, dispose d’un NP qui permet de faire une petite marche, comme à Noosa, ou à Sydney, qui offre de superbes vues sur toute la côte. Le lieu est beaucoup plus paisible, moins touristique, les familles australiennes y cuisinent, les surfeurs y sont plus nombreux qu’à Surfers P, et le parc est magnifique, une partie monte dans la rainforest, l’autre longe le bord de mer, c’est calme, paradisiaque, rien à voir avec Surfers P.

Burleigh Heads

Burleigh Heads

C’est à chaque fois la même chose quand nous découvrons ces endroits hyper touristiques depuis notre arrivée en Australie, l’endroit le plus populaire, est toujours trop populaire, souvent un peu décevant. Puis, de façon presque systématique, un autre endroit, à quelques kms, est aussi beau, voir même plus beau, et pourtant, moins de touristes s’y rendent, et moins de gens en parlent.

Sentier côtier, Burleigh Heads

Sentier côtier, Burleigh Heads

Nous avons fait ce constat aux Blue Mountains (toutes les marches valent 100 fois les Three Sisters et sa horde de touristes), à Uluru (Kjata Tutja et Kings Canyon ont plus à offrir qu’Uluru en lui-même), à Bondi beach (Clovelly beach ou Coogee beach sont moins touristiques et plus jolies).

N’hésitez donc jamais, si un endroit vous déçoit, n’est pas à la hauteur de vos attentes, à aller voir autour, à marcher les quelques centaines de mètres supplémentaires, en adoptant cette méthode nous avons toujours de très bonnes surprises, qui ont compensé nos premières impressions.

Nous quittons Burleigh Heads, où nous aurions pu passer quelques jours supplémentaires pour lézarder, pour rejoindre la ville de Coolangatta, dont la plage est jolie, surtout au bout de la grande rue commerçante de Coolangatta. Coolangatta est un mix entre Surfers P et Burleigh Heads, quelques immeubles, moins grands qu’à Surfers, et un peu de nature, mais moins qu’à Burleigh, pas essentiel donc, mais un arrêt de quelques minutes sera possible, pour monter au Pat Fagans park par exemple, afin d’avoir une vue avec un peu plus de hauteur.

Coolangatta

Coolangatta

L’avertissement reçu était donc une bonne chose, Surfers Paradise n’est plus vraiment ce qu’il était auparavant, c’est globalement assez décevant (et encore, nous y étions hors saison…), et le tour est rapidement fait, les surfeurs l’ont compris et délaissent un peu cette plage et ce front de mer, trop populaires, et migrent vers d’autres plages, parmi lesquelles Coolangatta et Burleigh Heads, petit endroit très sympa, qui vous plaira certainement beaucoup plus si comme nous, les lieux surexploitées ont tendance à vous décevoir plus qu’à vous impressionner.

Les Amoureux Voyageux

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire