NOUVELLE ZELANDE

LES CATLINS, WATERFALLS ET NUGGET

24 juin 2016

Nugget point, sandflies et pluie vs sunset…

Après notre dernière escale à Tunnel Beach dans le cadre de notre visite de Dunedin, nous prenons la route en direction de Nugget Point, qui se situe à 105 kms au Sud et qui est le premier point fort de la région des Catlins en venant de Dunedin.

Les Catlins, c’est une zone à extrême Sud Est de la NZ, qui n’est pas la région la plus touristique de Nouvelle Zélande, mais qui a toutefois quelques endroits sympa à découvrir. Les Catlins étaient sur notre route depuis Dunedin et en direction des Sounds, nous n’avons donc pas vraiment hésité à les découvrir pendant quelques jours.

Sur la route vers Nugget Point, pas grand-chose à voir, et nous arrivons rapidement à destination, peut-être un peu trop vite, car plusieurs heures s’offrent à nous, alors que nous avions prévu d’arriver un peu plus tard dans l’après-midi afin de pouvoir photographier de jour, puis au coucher du soleil.

La route qui mène au Nugget Point Lighthouse monte légèrement, et offre des vues imprenables sur la mer.

Plusieurs panneaux annoncent la couleur tout au long de la zone de Nugget Point, pas de camping sauvage autorisé, sous peine d’amendes.

Alors que nous étions coutumiers du fait en Australie avec notre voiture, nous avons en NZ toujours trouvé des campings légaux gratuits ou payants, car nous ne voulions pas prendre le risque de dormir dans une rue avec un van orange fluo, courageux mais pas téméraires.

Par chance, ou plutôt grâce à une stratégie efficace de l’homme en question, nous rencontrons sur le parking du Nugget Point Lighthouse un anglais d’une quarantaine d’années, qui distribue des flyers promotionnels du camping qu’il tient à quelques kms seulement de Nugget Point. Profitant de l’interdiction de camping sauvage, l’astucieux a libéré une partie de son terrain, auquel il a ajouté des commodités sommaires (toilettes, micro-ondes, tables de pique-nique). Si le prix est un peu élevé par rapport à nos habitudes (20$ par emplacement), nous n’avons pas vraiment envie de rouler des heures, et récupérons le flyer qui offre une promotion de 2$ afin d’avoir l’adresse si jamais nous décidions de nous rendre sur place après notre découverte de Nugget Point.

Quelques mètres séparent le parking principal d’un petit abri qui permettrait de voir des pingouins, nous allons jeter un coup d’œil, les gens déjà présents dans la cabane s’extasient devant un pingouin, que l’on devine à peine à plusieurs dizaines de mètres. Nous réalisons alors à quel point le spot de Moeraki Lighthouse où nous avions vu des phoques et des pingouins à quelques centimètres de nous est un petit trésor.

Nous marchons ensuite jusqu’au Lighthouse (5-8 mns AR, marche très facile), très joli, mais pas non plus incroyable, c’est un petit phare, moins beau que la plupart des phares bretons et moins bon moment que de déguster les fars bretons (non ce n’est pas une répétition, les bretons et les gourmands comprendront !).

Ce qui par contre est plutôt sympa, c’est cet enchaînement de rochers de l’autre côté du Lighthouse, qui sont en fait les Nuggets qui font l’appellation de ce lieu.

Nous shootons le phare et les nuggets, puis commençons à attendre gentiment le sunset.

C’était sans compter sur ces ******* de sandflies, par dizaines sur la moindre parcelle de peau encore à nu, nous avions pourtant prévu le coup avec nos doudounes et nos bonnets, sans succès !

Après avoir résisté plusieurs longues minutes, et alors que la pluie fait son apparition, nous rebroussons chemin en direction de notre vaisseau.

Le détour vers Nugget Point n’est pas un must do, mais n’est pas non plus un énorme effort à faire, rien à voir avec les détours de 200 kms à l’Australienne pour voir un petit caillou ou une chute d’eau, on parle ici de dizaines de kms, et encore.

Alors si vous avez le temps, Nugget Point pourra occuper une heure de votre planning sans aucun problème.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nuit au camping, puis waterfalls day

Alors que la pluie cesse, nous passons près du camping (Hillview Campsite) dont on nous avait parlé un peu plus tôt dans la journée, qui est vide mais semble accueillant, nous discutons quelques secondes, mais nous n’avons pas vraiment envie de continuer à rouler, nous sacrifions les 18$ et nous installons au coin d’un arbre, juste à temps pour manger devant le coucher de soleil entre les deux petites collines à l’horizon, que nous admirons en compagnie des quelques moutons présents sur le domaine.

Une très bonne nuit plus tard, nous parcourons les 45 kms qui nous séparent de notre premier arrêt de la journée, du coté des Purakaunui falls. 10 mns AR de marche vous séparent de cette chute d’eau, qui si elle n’est pas impressionnante au niveau de sa hauteur, est peut être l’un des plus jolies que nous ayons vu en Nouvelle Zélande. L’ensemble forme un superbe tapis de petites cascades, un vrai bonheur !

Nous reprenons la route en direction des Matai Falls, à quelques encablures seulement de Purakaunui Falls, jolies, mais un peu moins que Purakaunui.

Sur la route vers les Cathedral Caves, nous faisons un court arrêt à l’une des curiosités de la région, le Gypsy Bus, créé de toutes pièces par un artiste, qui expose gratuitement son travail aux touristes de passage dans la région. Il fait également payer 5$ à ceux qui souhaiteraient visiter son musée. L’endroit est vraiment insolite, on adore, à faire sans hésiter si vous passez dans la région.

Une fois arrivés à Cathedral Caves, nous apprenons qu’elles sont fermées à cette saison, il était pourtant inscrit sur nos guides que la route serait ouverte à partir de début Novembre, soit exactement quand nous sommes passés sur place, mais la saison a du être retardée, dommage.

Pour ceux qui n’auraient pas entendu parler de ce lieu, Cathedral Caves, à ne pas confondre avec Cathedral Cove sur l’île Nord dans la région des Coromandel, sont de grandes caves naturelles au bord de l’océan, accessibles uniquement à marée basse. L’accès est payant (5$ pp) et l’endroit serait superbe, malheureusement donc, impossible pour nous de confirmer !

Nous nous consolons en allant découvrir les Mc Lean Falls, à quelques kms de l’entrée fermée des Cathedral Caves. 40 Minutes AR de marche bien rentabilisées, pour des falls très puissantes et très esthétiques, on adhère.  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La matinée bien entamée, nous faisons route vers Curio Bay (20 kms environ), où il serait possible de voir des dauphins suivant la saison !

Curio Bay permet aussi d’observer la nature et ses secrets, dont une fôret pétrifiée datant de plusieurs centaines de millions d’années, rien que ca !

Malgré un vent digne des tempêtes bretonnes et du mistral réunis, nous réussissons à pique niquer en face de Porpoise bay, où nous recherchons des dauphins qui joueraient dans les vagues, sans réussite…

Le dernier arrêt de la journée nous emmène à Slope Point, à 15kms de Curio Bay. Slope point est le point le plus au sud de la NZ (sans considérer Stewart Island) et l’occasion était trop belle pour ne pas s’y arrêter quelques minutes, un peu comme nous l’avions fait en Tasmanie.

Sur place, la puissance des vents est ancrée jusque dans la nature, comme l’attestent les arbres sur le chemin, dont on a du mal à croire qu’ils ont pu être droits un jour !

Sur place à Slope Point, pas grand-chose à voir, à part des moutons en traversant le champ du propriétaire, et un petit panneau qui indique l’Equateur d’un coté à 5140 kms et le Pôle Sud de l’autre à 4803 kms, pas essentiel donc, mais nous sommes contents de pouvoir dire que nous avons été jusqu’au point le plus au Sud de Nouvelle Zélande.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous terminons la journée par une nuit légale et gratuite à Fortrose, face à la mer, perfect spot.

Le lendemain, nous prenons une douche à Invercargill au city council (2$, petite astuce, un parking gratuit de 30 mns se trouve juste derrière le city council au croisement de Dee et Este Street, et vous évite de payer le parking payant en face de l’entrée principale, c’est toujours ça de pris…) avant de stocker des marchandises, de l’essence et de prendre la route en direction de Te Anau et de Milford Sounds.

La région des Catlins n’est donc pas la plus incroyable de NZ, mais c’est l’une des plus calmes et des moins fréquentées par les touristes, les chûtes d’eau y sont nombreuses, et les Purakaunui falls sont selon nous l’une des plus belles du pays. Le Gypsy Bus permet de s’amuser un peu, et Slope Point de se dire, « On l’a fait ! », prévoir une journée et demi sera largement suffisant !

L’aventure continue…

Les Amoureux Voyageux

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply prosper 25 juin 2016 at 17 h 49 min

    sympa surtout les falaises devant la mer on dirait la pointe st mathieu près du conquet dans le finistère. trés joli.

  • Laisser un commentaire