NEW SOUTH WALES

PORT STEPHENS

30 octobre 2015

Une histoire en deux rencontres

Port Stephens et nous, c’est une histoire qui s’étale sur 8 mois. En Février dernier, alors que nous travaillons dans l’Hunter Valley, nous profitons de deux jours off, pour partir découvrir Port Stephens. Port Stephens a beaucoup à offrir, et nous planifions nos deux jours, avec la seconde journée en forme d’apothéose, avec notamment les dunes de Stockton Beach.

Carte de Port Stephens

Carte de Port Stephens

Nous visiterons Port Stephens avec nos copains du Fruit Picking d’Orange, qui nous ont rejoint du coté de l’Hunter Valley.

Port Stephens n’est pas vraiment une ville, c’est une zone, qui se constitue de plusieurs baies, espacées de quelques kilomètres chacune. Lors de notre première journée, nous décidons d’explorer Nelson Bay. Nous montons d’abord au Gin Gin lookout, au sommet d’une petite butte, qui nous permet d’apercevoir les dunes de sable au loin, et les nombreuses anses tout autour de nous. Nous nous dirigeons ensuite vers Wreck Beach, qui se dévoile devant nos yeux après une courte marche depuis nos carrosses. La plage est absolument désertes, nous sommes complètement seuls, sur une plage entourée de collines, nous nous sentons comme des Robinson Crusoé, abandonnés au milieu de nulle part.

Wreck beach

Wreck beach

En Robinson Crusoé, nous tentons donc une exploration des rochers sur le coté de la plage, avant de revenir après quelques minutes, une paire de claquettes en moins et quelques éraflures en plus, n’est pas aventurier qui veut.

Les vagues sont impressionnantes, session hand surf pour tout le monde, chacun prend confiance, passe de Robinson Crusoé à Kelly Slater, avant le retour sur terre, la vague qui vous fait comprendre qui est vraiment le patron. Gratin de sable au menu, avec petite frayeur au programme quand la nuque de Monsieur se plie de façon maladroite au contact du sol, fin de la session surf et de la rigolade.

Wreck beach

Wreck beach

Plus de peur que de mal, et nous reprenons notre route vers Nelson Bay (Fly Point), puis Zenith beach, toute proche de notre marche de fin de journée, qui va nous mener au Mount Tomaree afin d’assister au coucher de soleil. C’est depuis ce lookout, après une marche courte mais assez raide (2kms aller/retour), que nous nous rendons compte de l’étendue de Port Stephens, et de la beauté de ce lieu, nous sommes entourés d’îles et de presqu’îles, au loin les dunes de sables et le vent se mélangent et forment un nuage de sable, au dessus de la terre, pendant que le soleil se couche paisiblement au coin de l’une des anses de Port Stephens. Comme souvent, les nuages gâchent un peu le paysage, mais le point de vue valait le coup.

Zenith beach

Zenith beach

Le soir, nous apprenons que nous devons finalement travailler le lendemain, nous ne pourrons donc pas rester une seconde journée, mais en quittant Port Stephens, nous marquons l’endroit d’une note sur nos cartes, nous reviendrons avant de quitter l’Australie.

De retour après 8 mois de roadtrip

8 mois plus tard, et alors que nous nous dirigeons vers Denman, où deux positions de serveuse et de barman nous ont été proposés, nous n’oublions pas Port Stephens, et bloquons deux jours pour terminer de découvrir l’endroit.

Nous ne nous arrêtons pas à la Shark & Dolphins center, à 35$ par personne, nous pouvons nous en passer, mais l’expérience est à tenter pour les amateurs, vous pourrez nourrir les animaux pour quelques dollars supplémentaires.

Nous commençons par revenir à Nelson Bay, la ville des dauphins, pour essayer d’apercevoir les mammifères en liberté, c’est chose faite au bout de quelques secondes d’observation du coté de Fly Point, les dauphins barbotent tout près de la plage, pas dérangés par les plusieurs grands bateaux touristiques qui leur tournent autour.

Fly Point

Fly Point

Nous découvrons ensuite Fingal Bay, où nous trouvons les vagues magnifiques, les rouleaux sont parfaits, et le bruit quand la vague se termine est impressionnant.

Vagues de Fingal bay

Vagues de Fingal bay

Nous décidons de refaire l’ascension du Mount Tomaree, les vues n’ont pas changé, grandiose, et en prime les nuages sont moins présents que lors de notre première visite pour le Sunset.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous ne savons pas vraiment où dormir, mais après avoir lu les commentaires sur Wikicamps, dont certains des rangers eux-même avertissant que plusieurs endroits étaient contrôlés la nuit et sanctionnés par des amendes en cas de camping sauvage, nous dormons sur le parking de Fingal Bay, puisque les rangers n’ont pas laissé de commentaires menaçants quant à ce parking, comme souvent nous croisons les doigts.

Le lendemain matin, aucune amende sur le pare brise, et le soleil se lève doucement sur Fingal, l’occasion de braver le froid et d’aller s’asseoir dans le sable pour observer les couleurs et les reflets autour de nous, nous ne sommes pas les premiers, des pêcheurs semblent avoir passé de longues heures sur la plage à attendre que leur canne bouge enfin, sans vraiment de succès.

Fingal bay

Fingal bay

Nous quittons Nelson Bay, en direction d’Anna Bay, sur le chemin nous faisons l’impasse sur Samourai beach, la plage des nudistes de Port Stephens, et nous arrêtons à One Mile Beach, toute en longueur, où les surfers profitent des vagues matinales pour tenter quelques exploits. Nous marchons de longues minutes, l’air est frais mais le soleil est présent, et la plage nous offre de jolis plans photos, notamment grâce aux quelques coquillages laissés sur le sable après le passage de la marée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les dunes de Port Stephens

Un dernier, très court, trajet et nous arrivons à Birubi beach, qui donne sur Stockton Beach. Stockton beach est l’endroit d’Anna Bay où vous pourrez observer les immenses dunes qui longent la plage, et offrent un panorama superbe, ainsi que des opportunités pour les propriétaires de 4 roues motrices, qui pourront parcourir les dunes dans leur bolide, pour une expérience inédite. Nous nous contentons, propriétaires de notre cher station wagon, de nous arrêter sur le parking et d’aller marcher sur les dunes à pied, jusqu’au point de départ des tours, qui parcourent les dunes dans des bus 4×4, qui permettent également de monter à chameau pour faire des balades sur le sable et qui offrent enfin du dune surfing sur les grandes pentes de sable.

Birubi beach

Birubi beach

Cet ouvrage de la nature est magnifique, surtout si près de la mer, nous voulions à tout prix le voir de nos yeux vus, c’est en grande partie pourquoi nous étions revenus à Port Stephens, et nous ne regrettons pas le détour de 40kms depuis la Pacific highway en direction de Newcastle.

Nous reprenons notre route, en gardant de très bons souvenirs de Port Stephens, qui à énormément à vous offrir, sur 1 ou 2 jours, ne manquez pas les deux lookouts en hauteur (Gin Gin et Tomaree Head), Wreck Beach, One Mile Beach et les dunes de Stockton Beach.

Les Amoureux Voyageux.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Marine Lamouroux 30 octobre 2015 at 11 h 35 min

    Magnifique endroit ! Nous y avons passé une semaine lors de notre road trip sur la côte Est. Moments merveilleux, alors que nous nous baignions, des dauphins se sont mis a sauter et à s’amuser pendant quelques instants près de nous…. tout simplement inoubliable !

  • Reply prosper 30 octobre 2015 at 16 h 36 min

    Excellent, surtout les diaporamas et les photos sont superbes. vous avez de la chance. profitez en bien.

  • Laisser un commentaire