NOUVELLE ZELANDE

QUEENSTOWN, ADRENALINE CITY

19 août 2016

Lorsque vous arrivez du Sud, généralement de la région des Sounds, la première chose qui vous marque avant d’arriver à Queenstown, c’est cette route, encore une scenic drive évidemment, mais avec une qualité ++ !

Queenstown est en bordure du lac Wakatipu, et la route qui mène jusque Queenstown depuis le Sud longe justement le début du lac, ce qui offre des vues magnifiques sur le lac et sur la route, laquelle parfois se permet des zigzags du plus bel effet sur une photo.

Queenstown c’est THE place to be en NZ, c’est le point de rdv de tous les backpackers, des touristes et des locaux fortunés, bref un melting pot total et forcément des rencontres inédites et des souvenirs à la pelle.

Attention, c’est une ambiance particulière, loin de l’aventure sauvage globale en NZ, qui peut ne pas plaire, surtout aux gens qui détestent l’affluence, le tourisme de masse et l’invitation à la consommation, un homme averti en vaut deux.

Malgré cette ambiance pas vraiment axée randos, plusieurs marches valent le détour, nous vous en parlerons également dans cet article.

Queenstown est la ville du frisson, ce qui explique le surnom de sa rue principale, Adrenaline Street, sur laquelle s’accumulent les opérateurs de tourisme prêts à vous faire vivre le plus de sensations fortes possibles, ou à vous faire dépenser le plus d’argent possible, ça dépend comment on l’analyse, non nous ne sommes pas dupes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les sensations fortes, la raison d’être de Queenstown

Parmi les nombreuses activités à Queenstown, celles à sensations fortes font la réputation de la ville. En voici une liste, que vous compléterez très facilement suivant vos gouts par une recherche rapide sur internet :

        Le saut en parachute au dessus de Wakatipu avec Nzone (notre choix) ou Skydive Paradise

        Le saut à l’élastique, dont le plus incroyable d’une hauteur de 134 m

        Le shotover Jet, un bateau qui navigue sur la rivière en frolant les roches

        Un tour de tyrolienne au dessus du vide, par le même opérateur que le saut à l’élastique.

        Une descente en VTT sur l’une des nombreuses pistes autour de la ville

        Une course de luge, sorte de kart sans moteur qui avance grâce à la pente de la piste

Plusieurs conseils, qui valent pour ces activités, comme pour les activités plus calmes à Queenstown, ainsi que pour les activités en général en NZ, en Australie…

      Faites toujours un tour sur Bookme, soit en sachant déjà ce que vous voulez réserver ou en profitant de la belle occasion qui se présenterait à vous.

        Lorsque vous vous rendez chez Peter Pan ou tout autre opérateur d’activités, surtout ne réservez pas tout de suite, allez demander chez le concurrent en face si ils peuvent proposer un meilleur prix, négociez, ces entreprises margent au-dessus de la marge des prestataires directs, sans rien faire ou presque, alors n’hésitez pas à demander des petites ristournes. Soyez assez malins pour savoir si le prix est correct, si le vendeur ne peut vraiment plus rien faire, ou l’art de négocier à la Balinaise !

       Renseignez-vous sur les activités sur place bien avant de venir, notamment pour réserver en avance pour le parachute ou le saut à l’élastique qui sont rapidement complets. Demandez toujours si vous pouvez annuler ou reporter, n’oubliez pas que vous voyagez, et qu’en voyage les imprévus arrivent, il serait dommage de devoir faire des croix partout pour ne pas perdre l’argent de votre réservation d’un saut à l’élastique… Si vous ne pouvez pas, alors prévoyez des jours vides, qui sont toujours une bonne solution pour éviter l’accident de parcours, si ils vous servent à compenser tant mieux, sinon ils vous serviront à profiter un peu plus d’un endroit dans lequel vous souhaiteriez rester un jour ou plusieurs jours de plus. Ces jours vides permettent de contrer les retards, les imprévus personnels, climatiques, et la prise en compte du climat en NZ est une variable TRES importante.

    SURTOUT, ne vous faites pas berner ! Nous avons assisté à une escroquerie en direct chez l’un de ces opérateurs, ou deux touristes venus pour se renseigner sur du saut à l’elastique sont repartis avec un tour de tyrolienne, parce que « Same, Same » mais pas same same du tout ! Les opérateurs doivent avoir des marges plus ou moins importantes suivant les activités et tentent de vous vendre autre chose que ce que vous vouliez au départ, alors il faut que vous arriviez en disant « Je veux ça, et rien d’autre, quel est votre prix ? ». Après une petite tentative « Connaissez-vous la randonnée en raquettes islandaises ? » que vous retoquerez gentiment en expliquant que vous savez ce que vous voulez, la personne en face de vous comprendra que vous n’êtes pas dupe, et se concentrera sur votre demande et uniquement votre demande… Vous ne pourrez pas dire que l’on ne vous aura pas prévenu quand venus pour une descente en VTT vous repartirez  avec une excursion en poney et une partie de badminton aquatique…

Du coté des activités un peu plus calmes, en voici quelques-unes :

       Le frisbee golf, est une expérience très sympa, que vous ne retrouverez pas partout. Du coté des Queenstown Gardens, a été installé un parcours, avec des poteaux et des chaines, dans lesquels vous devez envoyer votre frisbee en le moins de lancers possibles, exactement comme du golf. C’est assez sympa à faire, et regarder les habitués est impressionnant. Des frisbees sont en vente un peu partout, mais si vous demandez gentiment à l’un des opérateurs d’activités en ville, ils vous prêteront peut être leurs frisbees…

     Vous pouvez également pratiquer des acitivtés sur le lac Wakatipu, comme le paddle ou le kayak, l’intérêt n’est pas énorme car vous avez déjà une belle vue depuis la cote, mais si vous aimez le paddle c’est l’occasion de changer un peu du décor de la mer, pourquoi pas ?

     La Fear Factory de Queenstown, Monsieur a du travailler Madame avec beaucoup de métier pour qu’elle finisse par accepter d’entrer dans la Fear Factory! Le concept est simple, vous entrez par une porte, puis avancez dans le noir ou presque, et subissez les attaques de comédiens chargés de vous faire crier le plus fort possible, et ça marche, sauf si vous êtes un ronchon (mais à ce moment-là, il ne fallait pas venir), super moment garanti, surtout si vous êtes en groupe !

Pour les amoureux de la nature, de nombreuses opportunités de marches.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous souhaitez une journée de répit pendant vos aventures à Queenstown, vous ne serez pas en reste puisque marches sont possibles près de la ville.

En son cœur d’abord, une balade du coté des Gardens, est très agréable, le petit bassin est joli, et en poussant un peu votre effort vous arriverez au bord du lake Wakatipu, avant de revenir tranquilllement vers le centre ville.

Non loin de Queenstown, en empruntant à pied la Malaghan st, vous rejoindrez un chemin de terre en zigzag qui vous permettra de voir Queenstown d’en haut, avec vue à 360° sur Wakatipu d’un coté, et sur les collines de l’autre, la marche n’est pas difficile mais est moins simple que celle des gardens, et nous avions eu à subir une fois sur place des bourrasques de vent impressionnantes.

A quelques kms en voiture, et après un peu de dirt road, vous pourrez découvrir la marche du Lake Moke, qui prend environ 3h, et qui offre de jolies vues sur le lake et la vallée qui vous entoure, cette marche est très jolie et manque un peu de visibilité selon nous, nous avons aimé cette balade.

Enfin, la vraie marche à faire autour de Queenstown, c’est la Ben Lomond track, qui était encore fermée quand nous étions de passage sur place, à notre grand regret. Longue de 6 à 8h AR, cette marche difficile vous permet d’accéder à des vues imprenables sur la région, à faire absolument si vous aimez ces longues marches dont nous raffolons. 

151

Ben Lomond Track, source : Backpackingmatt.com

Pourquoi dormir en ville, lorsque l’on peut se réveiller en bord de lac ?

Si vous avez déjà dormi dans votre voiture pendant un road trip, vous connaissez cette sensation de se dire, après plusieurs nuits un peu galère, une vie quotidienne parfois approximative dans votre petite maison, qu’en fait ça valait vraiment le coup lorsqu’un matin vous vous levez avec la million dollar view qu’aucun touriste normal n’obtiendra, même en payant un hôtel… Aucun bâtiment autour de vous, vous ouvrez le coffre, et vous voyez une montagne, une plage, un kangourou, un émeu, un lac, un lever de soleil écarlate, et vous savez que dans 15 mns vous déjeunerez avec la même vue…  Il faut le vivre une fois dans sa vie.

Cette opportunité existe à Queenstown, même si le cadre est un peu moins parfait.

Impossible de dormir en ville, le lobby du tourisme a forcément la main mise sur la ville, et refuse que des backpackers dorment dans leur voiture sans payer de backpack ou d’hôtel. Nous vous conseillons de ne pas tenter, nous avons vu plusieurs fois les rangers en ville, très tôt le matin, et même en périphérie proche de la ville notamment à Wilson Bay Reserve, qui aurait été un spot de rêve pour passer la nuit.

Heureusement, un espace à été mis à disposition, à quelques kms seulement du centre de Queenstown, et au bord du lake Wakatipu. Pour accéder au Twelve Mile Campsite, il vous faudra payer 10$ par nuit et par personne, ou prendre le forfait 4 jours à 30$ par personne, soit une nuit gratuite. Inutile d’essayer de finter, un gardien de parc est présent sur place, et dort dans le bus à l’entrée du domaine. C’est ce même gardien qui tous les matins au lever du soleil enfile son gilet et parcourt l’espace d’abord, pour voir si certains auraient dormi sur place sans payer, puis les alentours de la ville pour mettre des amendes aux personnes qui auraient dormi dans leur voiture illégalement.

Sur place, rien de dingue, un point d’eau et des toilettes, qui sont toujours un plus, enfin on se comprend parce vu l’état des commodités parfois, on se demande si c’est un vrai avantage.

Par contre, si vous trouvez la bonne place, vous serez à quelques mètre seulement du lac, et la vue le matin est quand même hors catégorie. Nous vous conseillons toutefois de prendre votre voiture le matin, parcourir 2 kms en direction de Queenstown, vous arreter à Wilson bay reserve et de profiter de la vue privée pour petit déjeuner.

Avouez que même depuis Google maps, Wilson bay laisse rêveur!

Avouez que même depuis Google maps, la bay laisse rêveur!

Si vous n’êtes pas en voiture, de nombreux backpacks sont présents en ville, avec des prix un peu élevés, mais en adéquation avec l’affluence très forte à Queenstown, nous ne pouvons pas vous en conseiller un plus qu’un autre, peut être Absoloot Value Backpackers parce que nous nous sommes servis de leurs machines à laver, et que leur accueil était chaleureux et que la salle était plutôt propre.

Coté food, un joli breakfast et un burger plus gros que ta tête, qui ne prend pas la grosse tête.

Vous cherchez Ferg Burger ? Suivez la queue qui occupe tout le trottoir, c’est là. Voilà la réponse du premier local à qui on a demandé où était le restaurant dont la réputation a traversé les frontières et s’affiche désormais sur tous les guides de voyage qui incluent Queenstown.

Ferg Burger c’est l’emblème de Queenstown, là où il faut manger impérativement, c’est la tradition, comme manger une poutine à la Banquise si vous visitez Montréal, un macaron Ladurée à Paris, etc !

Alors est ce que c’est le meilleur burger du monde ? Honnêtement, c’est un bon burger, mais pas de quoi selon nous revendiquer un tel titre, il ne faut quand même pas abuser !

Après avoir vaincu la queue, vous optez pour l’un des burgers de la liste, avec des gouts assez classiques, et pour une portion de frites, puis vous priez pour trouver une place assise, ou vous asseyez sur le banc public sur le trottoir, devenu propriété d’usage de Ferg Burger. Installés, vous sortez le monstre de son sachet en papier, et le placez comme tous vos voisins devant votre tête pour montrer à votre binome qu’il ne peut effectivement pas vous voir derrière votre burger, photo obligatoire, puis dégustation lente et méthodique, pas d’autre solution si vous voulez pouvoir dire que vous avez terminé votre Ferg Burger.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le service est cool et l’ambiance décontractée, Ferg Burger fait du simple et ne se prend pas pour un autre.

Ferg Burger s’est tellement imposé, qu’il a fait des bébés, Mme Ferg et Ferg Bakery, qui sont attenants au premier restaurant, et proposent des solutions différentes à ceux qui ne sont pas trop burgers ou n’ont pas envie de faire 45 mns de queue (nous avons attendu 20 mns, tout dépend de la saison et du jour de visite).

Nous avons apprécié le petit chocolat chaud dégusté à Koko black dans un décor épuré et class (l’endroit a depuis, fermé ses portes) et avons également adoré nos deux breakfasts du coté de chez Vudu Café, ambiance coffee shop à l’australienne, avec de superbes cakes, des plats salés et du sucré, un superbe cadre, des plats parfaits et un très bon moment, on recommande, on adore ce type de restaurant, et vous recommandons Rubys Dinner à Sydney, Sisterfiels à Bali et Season à Paris si vous adhérez aussi à ce concept.

Combien de temps rester à Queenstown ?

D’abord, si vous avez prévu un saut en parachute, prévoir 4 jours ne sera pas du luxe, car cela vous permettra d’avoir une prévision météo à J-2 et de pouvoir suivant cette prévision appeler la société pour déplacer votre saut, car si ils ne sautent pas dans certains cas, un ciel gris n’est pas une raison d’annuler un saut pour eux, mais gâchera toutes vos photos et vos souvenirs…

Ce délai vous permet justement aussi, de pouvoir accepter un report si jamais les conditions ne sont pas optimales, ce qui arrive souvent en NZ. Prendre une seule journée pour faire votre saut puis reprendre la route serait vraiment très risqué, 2 jours semblent être un strict minimum, en sachant que les reports ne sont parfois pas du jour pour le lendemain…

Notre conseil serait de prévoir 4 jours, de placer le parachute en J2 pour prévoir un éventuel retard le J1, puis d’organiser votre visite de Queenstown et les autres activités suivant la météo et l’impact éventuel sur le parachute.

Organisez des journées complètes, puis déplacez ces journées suivant l’état de votre saut en parachute, tout simplement. C’est ici que le fait de demander aux autres prestataires de pouvoir déplacer à votre convenance vos autres activités prend tout son sens, ils peuvent accepter ou refuser, mais cette possibilité vous permettra beaucoup plus de liberté d’organisation.

Une journée pourrait se passer dans Queenstown, avec la visite des gardens, de la ville, une partie de frisbee golf, la fear factory, une balade près du lac et un repas à Ferg.

Une autre journée pourrait être consacrée à des marches, Queenstown Hill pour commencer, puis Lake Moke par exemple ou toute la journée pour la randonnée de Ben Lomond.

Une troisième journée pour les activités comme le saut à l’élastique et le shotover jet, ou le vtt.

Enfin une journée pour le saut en parachute, que nous vous conseillons absolument.

Armés de votre forfait 3 nuits au Twelve Mile Campground, vous serez ainsi prêts à découvrir la ville de l’Adrénaline comme il se doit, et de vous créer un petit paquet de supers souvenirs.

Une dernière chose, concernant le Wifi, n’optez pas pour l’option bibliotheque, qui limite son usage, mais filez chez Peter pans ou les autres compagnies de la rue principale qui sont heureux de vous laisser charger vos appareils chez eux et d’utiliser leur wifi illimité, puisqu’ils profitent de l’occasion pour discuter avec vous et pourquoi pas tester le terrain d’une éventuelle activité les jours qui suivent, c’est une juste contrepartie pour un peu de wifi et un rechargement de batteries !

Enfin, on vous le demande, arretez d’être ces backpackers qui se font plaindre sur leur budget et qui payent pour stationner leur voiture… à 2-3 rues du centre de Queenstown, comme dans beaucoup d’autres villes, (parfois plus loin comme à Melbourne ou Brisbane, et parfois pas comme à Sydney) vous trouverez des places gratuites et illimitées… Allez, on fait le boulot pour vous, Isle st et Sydney st à Queenstown par exemple… de quoi vous payer une glace en ville, ou de cesser de dire que vous n’avez pas assez d’argent pour manger et que la vie est dure…

L’aventure continue.

Les Amoureux Voyageux.

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire