Browsing Category

TRAVEL

L’essence même de ce site, le voyage. Qu’il soit proche ou lointain, le voyage a quelquechose de magique, d’addictif. Nous ne sommes pas des guides, encore moins des experts, nous sommes comme vous, on aime voyager, un point c’est tout.

TRAVEL

3 jours dans les Alpes Suisses, les petites Dolomites

Après avoir décidé de faire notre tour du monde en Mai 2020, nous avons choisi de moins voyager en 2019, exit donc les grands voyages sur le modele de celui en Afrique du Sud en 2017, et plutôt des voyages courts, à des distances raisonnables, pour pouvoir tenir le rythme en relâchant la pression sans pour autant trop puiser dans nos reserves financières.

TRAVEL

3 jours à Jersey, la belle surprise anglo normande

Notre voyage à Jersey est le fruit d’une collaboration avec Visit Jersey. Nous choisissons nos collaborations et blogtrips avec soin, et toujours en informant les différents intéressés de notre volonté d’être totalement transparents dans nos récits d’aventures. Les activités et repas gratuits dans cet articles seront marqués d’un *. Nous remercions Pascale, qui a organisé ce blogtrip dans ces grandes lignes en nous laissant un maximum de liberté et en nous écoutant autant que possible.

Jersey, l’inconnue que tu connais presque

On ne connaissait pas Jersey avant d’accepter cette aventure de quelques jours, mais peut être que comme nous le nom même de Jersey vous évoque quelque chose. Impossible d’expliquer pourquoi, mais Jersey et Guernesey, « it rings a bell » comme on dit en Anglais, du coup quand on a lu que le blogtrip se passerait à Jersey, pour une fois on s’est dit pourquoi pas, on a commencé à se renseigner, et ça avait l’air plutôt cool, alors on a choisi de partir découvrir l’île à la Mi-Septembre.

Partir en plein été n’a jamais été une option pour nos voyages, les enfants, les bouchons, les prix élevés, on préfère s’en éloigner, et du coup partir en Septembre était un bon compromis, même si cela impliquait un risque plus important de mauvais temps, surtout sur la côte Normando/Bretonne.

Jersey se trouve en vérité entre l’Angleterre et la France, plus proche de la France géographiquement, plus proche de l’Angleterre linguistiquement et culturellement, on y reviendra.

Jersey est plus proche de la France que de l’Angleterre

Voiture depuis Paris puis Ferry à St Malo, direction St Helier

Rejoindre St Malo depuis Paris prend environ 4h, et nous avons regretté d’être partis un peu tard de la capitale, car nous n’avons passé qu’une heure à St Malo qui semble être une chouette ville.

Nous avons mangé chez Cavoua, petit café tenu par 2 amoureux, avec qui Claudia a pu échanger sur la provenance de leurs cafés ou bien encore de leur ambition vis-à-vis de leur commerce, bref toujours des moments agréables. La nourriture était très bonne, on a aimé l’idée de mélanger le concept coffee shop avec l’héritage breton, comme en témoigne cette galette saucisse à la sauce Cavoua que Monsieur a beaucoup aimé.

Quelques minutes sur les remparts, et nous devons déjà reprendre la voiture pour la mettre sur le ferry en direction de St Helier.

On aurait pu venir en train et ensuite prendre le ferry en pietons puis des velos sur l’île, mais on trouvait assez simple et pratique l’idée de mettre la voiture sur le ferry puis de s’en servir ensuite à Jersey.

Le trajet dure réellement 1h30 environ, mais il y a 1h de décalage entre Jersey et la France, en partant à 16h de St Malo vous arriverez donc à 16h30 (1h30-1h) à Jersey, et en partant à Jersey à 18h vous arriverez en France à 20h30 (1h30+1h).

Le prix pour la traversée avec Condor Ferries* dépend comme pour tout transport de la saison et de la demande, mais en Septembre, voici les prix approximatifs pour un départ le vendredi et un retour le dimanche.

Le fait de rajouter une voiture ne coute pas plus cher qu’en louer une sur place, avec toutes les contraintes qu’on connait à la location de voiture. Après il faut pouvoir venir en voiture à St Malo, et accessoirement avoir une voiture !

Les deux traversées avec Condor Ferries se sont très bien passées, ces gros engins ne bougent pas, ou alors nous n’avons rien senti. La traversées du retour nous a permis d’admirer un joli coucher de soleil sur le pont exterieur, que demander de plus ?

On ne sait pas si d’autres compagnies proposent ce trajet, par contre Condor propose également des traversées vers Guernesey notamment.

Découvrir l’île en voiture est pratique, attention, ca roule à gauche et les routes sont étroites. Vous pouvez également découvrir l’île à pied en utilisant les transports, ou en vélo. Si vous préferez ces moyens de transport à la voiture, on vous conseille de contacter Alison ou Laura sur instagram, elles ont découvert l’île à pied quelques semaines après nous.

Avant de rentrer dans le vif, nos petits conseils pour bien se préparer à découvrir Jersey

  • Pensez à prendre un adapteur et une multiprise : les prises sont anglaises, et allez savoir pourquoi, peut être le terme « anglo-normande », on avait oublié de vérifier et nous n’avions donc pas d’adaptateur. Nous avons reussi à en obtenir un de la part de l’hotel, et comme nous prenons toujours notre multiprise, nous n’avons eu besoin que d’un adaptateur, mais pensez aux deux pour être tranquilles.
  • Attention, même principe pour la monnaie, qui est la livre sterling, pensez donc à débloquer l’option internationale de votre CB, à faire une petite conversion quand vous regardez les prix en £ (rajouter 12% au prix en £ pour obtenir un prix en €, mais le cours est variable). Nous avons fait tout le WE sans sortir de cash et en utilisant uniquement notre CB, mais un peu de cash local à dispo ne vous fera pas de mal.
  • Pareil pour les forfaits téléphoniques, vous êtes sur le territoire anglais, vérifiez que l’international ne provoque pas un dépassement sur votre forfait, généralement un certain nombre de GO en Europe sont aujourd’hui inclus dans les forfaits téléphoniques.
  • Qui dit pays anglais, dit conduite à gauche, et même pour Monsieur qui a conduit 1 an et demi en Australie et en NZ, le retour a été compliqué, c’est un coup à reprendre, mais pas vraiment le droit à l’erreur meme si les habitants doivent être habitués à voire quelques francais se tromper de voie par moments…
  • En parlant de conduite, les routes de Jersey sont en goudron et de bonne qualité, pas besoin d’avoir un 4×4, on pourrait même dire au contraire, car les routes de Jersey sont très serrées par endroits, notamment quand vous quittez la côte et que vous traversez le cœur de l’île pour rejoindre le Nord de l’île depuis le Sud par exemple. Donc vous devez rouler à gauche, sur des routes parfois très étroites, rien de complexe, un coup à prendre à nouveau, d’autant plus que les locaux sont tous très cools et vous laissent passer, se rangent sur le coté de la route quand une seule voiture peut passer, autant vous dire que vous feriez mieux de vous mettre rapidement à ce rythme, laissez le klaxon, la vitesse et le passage en force dans votre ville et restez tranquilles comme les crapauds, le surnom des habitants de Jersey.
  • Enfin, le système de parking à Jersey est un peu inattendu au départ mais simple à utiliser finalement. En arrivant, rendez-vous dans une supérette et demandez à acheter des paycards. Ce sont en fait des cartes à gratter, qui peuvent être de 1h, 2h ou 4h, et que vous mettez sur votre tableau de bord en grattant votre date et votre heure d’arrivée, un peu comme un disque finalement, ce qui permet aux contrôleurs de vérifier que votre stationnement est toujours valable. On vous conseille de prendre des paycards de 1h, car le stationnement est souvent limité à 1h. Quand le temps n’est pas limité à 1h et que vous voulez rester 2h, il suffit de mettre 2 tickets sur votre tableau de bord, mais tout est expliqué sur les cards en question, simplement ne soyez pas surpris, pas de parcmètres à Jersey, uniquement des paycards à se procurer avant de se garer en superette notamment. De mémoire, le prix est de 0.85£ pour un ticket 1h.

Un repas d’exception pour bien commencer le séjour

Nous sommes arrivés à St Helier et avons mis un peu de temps à sortir du port puis de la ville, mais nous avons finalement pu rejoindre notre hôtel, qui se trouvait à l’Est de l’île, près de Gorey et du Mont Orgueil Castle.

Petite carte pratique de Jersey

Nous avons séjourné au Beausite Hotel* pendant 3 nuits, et nous avons été déçus. Blog trip ou pas, on ne peut que vous dire la vérité, et l’ensemble était un peu vieillot, la piscine était plutôt sympa en intérieur, les chambres étaient correctes, mais le service notamment pendant le petit déjeuner de la part du patron de salle était très désagréable, un peu comme si on avait eu l’étiquette « blogueurs » sur le front et qu’il avait décidé de pas nous aimer, alors qu’on est toujours très reconnaissants auprès des gens qui nous offrent des nuits ou des repas, donc tant pis mais on voulait en parler quand même, ce n’était pas nul du tout, mais on a pas eu de coup de cœur pour cet endroit, malgré une localisation très sympa, collée à Gorey.

Si vous souhaitez chercher d’autres établissements à Jersey, en voici une liste complète (en reservant par ce lien, tu nous soutiens et tu ne payes pas 1€ de plus, penses y…)

Nous avons rapidement levé le camp le premier soir, car nous avions une table de réservée à l’un des restaurants de la petite corniche de Gorey, qui est d’ailleurs très jolie et très agréable, rien à voir avec St Helier qui fait office de capitale de l’île et est une assez grosse ville, toute proportion gardée évidemment.

Le petit port de Gorey

A Gorey, nous avons été invités à découvrir Suma’s*, un restaurant avec terrasse vue sur le port, et évidemment spécialisé dans dans les fruits de mer et les poissons.

Le décor nous a changé de nos restos de bord de mer dans le sud où ça sent la douille à plein nez, les gens étaient accueillants, le décor assez moderne et surtout la nourriture était top, on a pris un peu de tout, de la mozza, du bœuf, un ceviche et un demi homard, ainsi que deux desserts, avec un estomac peut être un peu trop ambitieux, car nous avons eu du mal à finir notamment cette bombe au chocolat et au lait concentré sucré.

Les prix sont forcément un peu élevés en raison du cadre et de la qualité, mais en tout cas on a beaucoup aimé Suma’s.

Jour 1 : Saint Helier, jolis cafés et pique-nique au phare de la Corbiere

Au réveil, le temps est très couvert, et on devine vite que ça sera une journée axée plutôt villes ou musées, et on croise les doigts pour que le temps se découvre au fil de la journée.

On choisit donc de partir du coté de St Helier, la ville principale de l’ile, et on part se balader au marché de St Helier, un des emblemes de la ville.

Avant cela, nous prenons un petit dejeuner à notre hôtel ou nous découvrons le black pudding, qui n’est pas un pudding mais bien du boudin noir mélangé avec des céréales, c’est une découverte pour le moins originale.

Pensez bien à mettre votre paycard en arrivant au marché pour ne pas prendre une amende.

Le marché est en fait une grande halle où il y a notamment des petits souvenirs culinaires, des fruits et légumes, des fleurs, et quelques petits étals qui vendent de la nourriture, c’est assez typique avec cette petite place centrale, et sa découverte vous prendra environ 1h, surtout si vous faites les quelques mètres à pied pour rejoindre le fish market avec les pêches ultra fraiches du jour.

A quelques mètres seulement de ces deux marchés se trouvent les deux rues principales et piétonnes de St Helier, Queen et King street. Nous ne sommes pas très magasins donc nous avons simplement parcouru ces deux rues par curiosité, mais y réserver au maximum 1h semble être assez.

Il n’y avait pas grand monde lors de notre passage (vendredi pluvieux) par contre en repassant au même endroit le lendemain (samedi ensoleillé), Queen et King street étaient pleines, comme les cafés autour d’ailleurs.

En parlant de café, nous en avons découvert deux lors de nos quelques heures à St Helier, l’un a été un énorme coup de cœur, l’autre un peu moins.

Notre coup de cœur est définitivement Lockes (dans une rue parallèle aux 2 grandes rues) dont nous avons aimé l’ambiance et les créations, avec ce qui aura peut être été le meilleur chaï qu’on ait pu goûter depuis un très long moment. On a aussi pris un carrot cake assez dingue et un café. On a tellement aimé que Monsieur s’y est offert un plat le lendemain, on vous en dit pas plus, soyez patients…

Pour le lunch, nous nous sommes arrétés à Cargo, à 5mns à pied de l’hypercentre, dans une rue un peu plus « business » avec beaucoup de bureaux et donc beaucoup de clients le midi en semaine (le café n’est d’ailleurs pas ouvert le WE, information importante !). Il est possible de réserver, mais à force d’habiter à Paris on y avait même pas pensé, si bien que nous avons entendu une bonne demi heure avant d’être assis.

Le cadre être très sympa, on a bien aimé, et si la nourriture était pas mal, on a pas totalement accroché pour autant, c’était classique voir un peu quelconque, nous avons pris un vanilla chai, un matcha, et deux tartines (beurre d’amandes, banane, miel & saumon, halloumi, cream cheese). Gros point fort toutefois pour le prix, qui n’a RIEN A VOIR avec les prix de Paris, puisque nous avons payé 20€ à 2 pour 2 tartines et 2 boissons.

La suite de la journée nous emmène à Plemont Beach, où nous choisissons d’aller à marée basse pour voir les grottes qui ne sont accessibles qu’à ce moment-là (regardez les marées avant). Vous pouvez vous garer sur le parking en haut et descendre à pied (5mns) ou descendre jusqu’au café, mais il y a peu de places et la circulation est très étroite.

Garés en haut, nous avons cueilli des mures sauvages, rien que pour ça le choix du parking haut était le bon ! Une fois sur place, nous étions presque seuls sur la plage, il ne faisait pas très beau mais pas trop froid, et nous avons simplement pris quelques photos en nous baladant de grottes en grottes, c’était cool, il faut simplement faire attention à la marée qui monte assez vite à Jersey, prudence.

On roule ensuite dix minutes en direction de Devils hole, avec un petit arrêt sur la route dans un champ d’oignons, en bons urbains que nous sommes désormais depuis notre arrivée à Paris. Devils hole c’est un espèce de cratère qui se remplit d’eau à marée haute, sauf que pour avoir les grottes de Plemont nous étions dans la zone à marée basse, et qu’à marée basse, Devils hole n’a plus vraiment la même saveur !

Notre dernière étape de la journée à lieu au Phare de la Corbière, au sud ouest de l’île, où nous allons assister au coucher de soleil, mais surtout on nous avons décidé de nous installer pour prendre un pique nique que Dougie et sa femme nous ont gentiment organisé. Ils sont les propriétaires de the fresh fish company*, une petite cabane près de St Helier, où ils voient arriver les pêcheurs pour leur piquer leurs meilleurs pièces et les vendre dans la foulée dans leur cabane. Ils vendent aussi des produits locaux et des préparations maison. Nous avons pu goûter notamment à de la salade de homard, de la salade de crabe, du saumon fumé maison, des scotch eggs et des fraisiers, bref que du bonheur ultra frais.

Les couleurs n’ont pas été aussi vives qu’escomptées, mais Monsieur a pu s’amuser à faire de la pose longue pendant que Madame profitait du calme de l’endroit, puisque à nouveau nous étions quasiment seuls à être venus voir le sunset.

Une première journée reussie malgré un temps un peu capricieux, qui n’allait être qu’un mauvais souvenir les deux jours suivants.

Jour 2 : Plages, Jersey food tour et sortie en bateau

Le deuxième jour sera très chargé, nous sommes donc levés à 6h30, et partons en direction de Portelet Bay, première belle surprise de la journée. Une fois garés au parking du Portelet Inn (gratuit), et après avoir à nouveau gouté quelques mures sauvages, nous marchons 5 mns et arrivons sur une plage très jolie, où nous faisons voler le drone, un petit coup de cœur.

Nous roulons ensuite vers Ouaisne bay, sans trop d’intért selon nous, sauf peut être pour le petit café, Kismet, sur le parking de la bay, qui nous a fait de l’œil mais que nous n’avons pas eu le temps de tester. Si vous demandez un verre vide et que vous le remplissez avec des déchets sur la plage, ils vous offrent une boisson chaude, on aime l’idée !

Ouaisne bay est en fait située juste à coté de St Brelade bay, qu’on avait hate de voir, puisque nous avions lu qu’elle était l’une des plus jolies baies de Grand Bretagne. Déception, c’est effectivement une longue plage, avec plusieurs restos et un joli hotel, mais Portelet bay et Beauport sont vraiment plus jolies, selon nous toujours, car plus sauvages, plus authentiques.

En parlant de Beauport, cette plage a été notre plus gros coup de cœur de ces 3 jours. Une fois garés sur le parking gratuit, commencez d’abord par le chemin à droite sans descendre vers la plage, ce qui vous donnera de superbes vues sur l’horizon et les plusieurs plages autour de vous. Puis descendez à la plage et profitez d’une magnifique baie, avec une eau un peu fraîche mais nous nous y sommes baignés sans problème et on a adoré. Beauport est un immanquable selon nous.

L’après midi, nous devons participer à une activité qui est l’une des plus populaires de l’île, le Jersey Food Tour. Monsieur est très difficile et ne mange aucun fruit de mer ou poisson, il décide donc de passer avant d’y aller à Lockes, pour manger un petit truc, au cas où. Il finit quand même par commander une date slice, et un plat du jour à base de mozza, de saucisson piquant italien et de yaourt fumé, il se régale, un vrai sans faute pour Lockes lors de nos deux passages, on ne peut que vous le conseiller.

C’est au petit village de Gorey que commence le Jersey Food tour, que nous ferons à 5, 2 locaux et 3 touristes (nous inclus) ainsi que notre guide.

Nous n’avons jamais fait de food tour, on sait que ça se fait pas mal à Paris notamment, et que ça marche très bien, mais nous avons toujours préféré découvrir les spécialités nous même, et c’était donc une première avec Jersey Food Tours*.

On ne veut pas tout vous dévoiler, c’est toujours bien un peu de surprise, mais le tour aura duré 2h30, on aura gouté à plus de 6 spécialités de Jersey, avec un passage dans deux restaurants et pas mal de petites choses au programme, notamment des huitres fraiches et chaudes, du fromage, des spécialités sucrées, bref c’était très bon, et surtout c’était très interessant car notre guide nous a expliqué pas mal de petites choses sur l’île, tant au niveau des spécialités culinaires evidemment que de son histoire en général, vraiment une belle expérience, nous avons été agréablement surpris.

Dans la foulée de ce food tour, nous passons 1h à visiter le château de Mont Orgueil, vraiment trop rapidement car nous avions le tour de bateau juste après, mais l’endroit est très grand, et la visite doit plutôt prendre 3h pour en profiter pleinement, absolument pas comme nous l’avons fait.

Avant dernière étape de notre deuxième journée à Jersey, nous nous rendons au point de départ des bateaux Seafaris* où nous allons faire un tour de 2h AR pour nous rendre sur les minuscules iles des Ecrehous, qui se situent entre Jersey et la France.

Sur des bateaux assez cools, avec de la musique à fond, on arrive rapidement aux Ecrehous dont le capitaine nous explique l’histoire. Naguère habitée, les îles ne sont depuis quelques années plus habitées.

On esperait voir des dauphins et des phoques, qui sont très présents dans la zone, malheureusement nous n’avons pas eu cette joie.

Au final, l’expédition était cool, pas hors du commun non plus, ils proposent des tours plus longs qui sont sans doute encore plus sympa.

On finit la soirée en allant voir le coucher de soleil du coté de l’ouest de l’île, puis nous mangeons à Le Braye, pas donné pour des plats plutôt bons mais pas incroyables, on a sans doute payé le bord de mer, 37€ pour un curry de poulet et un fish & chips.

Une journée encore bien remplie faite d’activités et de visites de plages, dont nous avons choisi de profiter plus tranquillement le 3eme jour.

Jour 3 : Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés

Le 3eme jour sera placé sous le signe de la tranquillité, il y avait encore pas mal de choses à voir, notamment un zoo qui lutte pour la preservation d’especes en voie d’extinction, ou bien encore le musée de la guerre, qui permet de découvrir des tunnels datant des grandes guerres mondiales, mais nous voulions simplement prendre le temps de nous reposer pour notre dernière journée.

Du coup, après un passage rapide du coté de Plemont Bay pour voir la plage à marée haute, on file vers Beauport Bay evidemment, où on va passer plus de 3h, à prendre des photos, se baigner dans une eau fraiche mais hyper agréable, d’autant plus que nous sommes SEULS jusque midi, et que meme en quittant à 13h, il n’y a pas grand monde sur la plage, c’est tellement rare qu’on devait forcément le souligner, l’endroit est très tranquille.

En repartant, on passe pour prendre un petit dejeuner du coté de « La belle gourmande », un café réputé qu’on avait vu dans le petit guide récupéré à l’office du toursime et qu’on voulait tester. Grosse déception, drole de concept d’avoir 1h de battement entre la fin de la carte du petit dej et le debut de la carte du lunch déjà, pourquoi ? Du coup en plein dans cette fameuse heure, on a juste pris un chocolat chaud et un café, moyen et très moyen, heureusement qu’on avait pas prévu d’y manger…

Parce qu’on avait prévu de manger à The Hungry Man, une cabane très connue à Jersey, qui se trouve au bout de la jetée du minuscule port de Rozel, que nous avons beaucoup aimé, aussi petit que joli.

The Hungry Man* est connu pour un sandwich au crabe dont la réputation a dépassé les frontières de l’ile anglo normande. Sauf que ! Sauf que, la gérante est désolée, le crabe n’arrive plus des pêches depuis quelques semaines, il n’y a plus la spécialité de la maison. Aie. Au moins, c’est que les produits sont frais ! Du coup, Jeremy va gouter le burger au bœuf de Jersey, et Claudia va gouter au sandwich à la crevette.

On aime l’ambiance tranquille, vue sur le port, les gens ont l’air contents d’être là, l’ambiance est bonne, on profite. Dans les assiettes, c’est pas mal, le burger est un peu sec, les frites sont correctes, le sandwich de Madame est très bon. Coup de cœur pour la glace de Jersey, E-NOR-ME et delicieuse, on se régale.

On termine notre journée par une petite marche digestive en partant de Bouley bay pour rejoindre le fort de l’Etacquerel sur une petit chemin qui longe la côte et offre de supers vues.

Le détour par Bonne nuit bay en voiture n’est pas utile, pas grand-chose voir.

Et voilà, il est déjà l’heure de repartir, on reprend place dans le Condor Ferries qui part à l’heure et arrive à l’heure à St Malo, rien à redire, rapides et efficaces.

En résumé, 3 jours surprenants sur une île hyper accueillante

On attendait pas grand-chose de ces 3 jours à Jersey, simplement de décompresser de la vie parisienne. Du coup, c’est qu’on attend le moins de quelquechose qu’on est le plus agréablement surpris, ca a été le cas à Jersey.

En breton, Monsieur sait que quand on s’approche de sa région, le climat peut être capricieux et gacher des vacances. Du coup, notre plus grosse appréhension concernant le temps, qui si il a été gris le premier jour, a été superbe les deux jours suivants, franche reussite donc.

Pour le reste, que de jolies plages, de belles balades et de bons endroits où manger.

Surtout, lors de notre passage, un peu hors saison (Septembre), il n’y avait pas grand monde, ce qui nous a permis de profiter tranquillement sans se sentir à l’étroit comme parfois dans certaines destinations balnéaires francaises.

Enfin, et c’est HYPER important, les gens à Jersey sont avenants, gentils, ouverts, disponibles, polis, breeeeeeef normal tu nous diras, mais non c’est pas toujours le cas, oh que non, mais à Jersey, les gens sont juste sereins, tu es le bienvenu chez eux, et ca, ca fait quand meme hyper plaisir.

Bref, on a beaucoup aimé notre petit break à Jersey, on remercie encore l’office du tourisme de Jersey pour cette opportunité de découvrir cette île, on y reviendra peut être à l’occasion avec plaisir !

Si vous avez la moindre question sur Jersey, n’hésitez pas directement ici, ou sur nos différents réseaux, Instagram, Twitter, Facebook, bref, où vous voulez !

L’aventure continue

Les Amoureux Voyageux.

DOLOMITES

Notre programme détaillé dans les Dolomites

Voici un programme détaillé de notre roadtrip dans les Dolomites, qui vient s’ajouter et compléter notre premier article sur notre itinéraire et nos petits conseils pratiques pour réussir du mieux possible votre roadtrip dans les dolomites.

Notre itinéraire initial , qui a bien évidemment évolué pendant le séjour

Voici l’itinéraire en question, chaque jour est expliqué assez longuement, à vous de choisir les jours qui vous intéressent.

DOLOMITES

7 jours dans les Dolomites, itinéraire et conseils

Ce serait mentir de dire que nous connaissions les Dolomites avant Instagram. Il faudrait aussi dire que des Dolomites, on avait surtout vu 3 choses, le Lago di Braies, le Lago di Sorapis et les Tre Cime, et que c’était ces 3 endroits qui avaient suffi à nous donner envie de booker un avion pour partir passer quelques jours sur place. 

PAYS-BAS

Entre tulipes et moulins aux Pays Bas

Des Pays-Bas, nous connaissions déjà Amsterdam, que nous avions découvert et adoré à deux reprises. Mais durant le mois d’Avril, nous avons choisi de faire escale au Sud du pays pour un séjour floral.

Car au Printemps, aux Pays Bas plus qu’ailleurs, les paysages se transforment pour s’habiller d’une robe multicolore de fleurs, que nous voulions découvrir de nos propres yeux.

AFRIQUE DU SUD TRAVEL

Kruger, un safari inoubliable

Pouvoir rouler avec votre propre véhicule et découvrir des animaux sauvages au coeur d’un parc national gigantesque, voilà la promesse faite par Kruger NP qui nous a rapidement convaincu de réserver notre billet pour l’Afrique du Sud. 

Nous ne sommes pas des fous d’animaux, mais je pense que chacun d’entre nous serait attiré par la possibilité de voir évoluer les animaux de la jungle en liberté, d’autant plus avec son propre véhicule, comme si nous étions des (tous petits) explorateurs des temps modernes. 

MAROC

Chefchaouen, la ville bleue

Après avoir passé 3 jours à Fès, dans le Maroc pur jus, et alors qu’il nous restait deux jours sur place, nous avons décidé de quitter la ville pour découvrir une des villes alentours, en l’occurence Chefchaouen.