GILI ISLANDS

LES ILES GILI

4 juin 2015

Tout d’abord, si vous êtes comme nous, que vous cherchez sur internet depuis une heure quelle Gili est la meilleure, désolés de vous apprendre que nous ne vous donnerons pas la réponse dans cet article.

D’abord parce que nous n’avons pas visité les 3 Gili mais seulement 2, Gili Trawangan et Gili Air, et puis parce que ces 3 îles bien qu’elles soient proches sont en fait tout à fait différentes. Pour savoir quelle île est la meilleure, il faudra savoir quels sont vos besoins, vos envies et votre budget notamment.

Pour ceux qui ne connaissent pas les Gili, ce sont des îles, au nombre de 3, Gili Trawangan, Gilir Air et Gili Meno qui sont situées entre Bali et Lombok. Bali est à 2h de Speed Boat de Trawangan, et Lombok est à 25 minutes de public boat de Trawangan. Pour rejoindre les 3 îles entre elles, il faut obligatoirement prendre un bateau, le trajet ne dure que quelques minutes.

Comme nous l’expliquions dans l’article sur le transport de Bali aux Gilis que je vous invite à lire également car nous ne parlerons pas des transports ou presque pas, sur cet article, ces îles sont considérées, ou étaient pour les plus grincheux, comme un havre de paix à l’intérieur de la paix de Bali, avec des eaux turquoises, pas de véhicules motorisés et des tortues qui se baladent autour des côtes.

Comme nous n’avions pas vraiment été capables de choisir une île, nous avons opté pour la plus touristique Gili Trawangan, qui était aussi une bonne solution de snorkeling pour voir les tortues. Comme nous avions choisi de dormir dans un hôtel très bon marché pendant tout notre séjour du coté de Bali, nous avons décidé de nous faire plaisir à Gili, et avons choisi un hôtel très récent, qui proposait des villas avec piscine pour une somme correcte pour les prestations, de l’ordre de 80$ AUD par nuit.

IMG_20150516_071750

Il faut dire qu’à Gili T, les prix ne sont pas aussi bon marché qu’à Bali, les logements même basiques et hors homestay, tournent autour de 40$ AUD par nuit, alors qu’à Bali par exemple, nous avons passé nos nuits dans un hôtel neuf, à 5 minutes de Seminyak, pour 25$ AUD par nuit.

En arrivant à Gili T, nous sommes surpris par l’affluence sur le petit port, point positif, cela veut dire qu’il y a des choses à voir et à faire sur l’île !

Gili Trawangan (Nord-Est)

Pas de véhicules donc, seulement des vélos et des charrettes tirées par des chevaux. En voyant l’état lamentable de certains chevaux, qui ne parviennent même plus à baver tellement ils doivent manquer d’eau, nous refusons l’aide d’une charrette (7,5$ AUD, tarif semblable sur toute l’île, mais négociable évidemment, avec bonne humeur et humour la négociation est toujours possible à Bali) et rejoignons l’hôtel à pied, sans savoir qu’il se situe au centre de l’île, à 1,5 kms du port. Personne ne connaît l’hotel, trop récent semble il, et un petit garçon se transforme en sauveur quand il nous mène jusqu’à l’hôtel après 30 minutes de vaines recherches. Madame reste bouche bée devant le magnifique sourire et les yeux du gamin quand elle lui offre 3 malheureux dollars pour l’aide rendue.

Nous prenons quartier dans la ville, superbe, tout comme la piscine et le personnel de l’hôtel, nous allons passer quelques jours inoubliables, nous en sommes déjà certains.

Nous louons des vélos, 3,5$ par jour et par personne, et partons faire le tour de l’île. Nous passons par un endroit absolument sublime, une énorme cocoteraie, avec une habitation locale et des vaches qui s’y reposent. On immortalise plusieurs minutes cet endroit magnifique, et repartons à la découverte de l’île.

IMGP3334-1

C’est une île à taille humaine, le tour se fait en 1 petite heure, nous nous arrêtons par endroits, à un bar qui ne passe que du Bob Marley notamment, à une plage déserte où les pêcheurs locaux jettent leurs filets, et assistons au coucher de soleil sur la plage, la marée descendante laisse un filet d’eau sur le sable qui permet des jeux de reflets très esthétiques et donc des photos intéressantes, tout comme les balançoires suspendus à fleur d’eau, à voir absolument en journée et au coucher du soleil, les opportunités de photos y sont pléthore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La nuit tombe et nous nous rendons sur l’artère principale de l’île, ce qui clôture notre tour de l’île, très facile avec parfois des passages de sable qui vous obligent à descendre de votre vélo, nous ne savons pas vraiment où manger, et nous vagabondons sur l’artère en visitant les magasins de souvenirs et de vêtements qui se mélangent aux innombrables centres de plongée proposant de passer le diplôme PADI où tout simplement de plonger avec bouteille sur une demi-journée. Nous nous arrêtons en face du marché nocturne, et décidons que c’est ici qu’il faut manger, tant les étals sont noirs de monde, et les poissons semblent avoir été péchés quelques minutes auparavant. Nous choisissons le stand qui permet de choisir pour son assiette d’un peu de chaque spécialité d’Indonésie. Chargés de poulet satay, de légumes en tout genre, de riz, d’haricots noirs, de genres de samossas, nous payons par assiette 5$ AUD, pour un diner gargantuesque, et surtout délicieux ! En invariable gourmand, Monsieur termine sur une touche sucrée avec une crêpe Nutella-Coco-Banane, pas très local, mais indémodable, la crêpe est épaisse et gouteuse, pour un total de 2,5$ AUD, le paradis !

Nous rentrons en vélo, et le trajet de nuit et sans lumière n’est pas de tout repos, mais a le mérite d’être amusant. Nous croisons les habitants de l’île, qui nous saluent tous sans exception et sourient à nos tentatives d’Indonésien.

Une fois notre petit déjeuner avalé à l’hôtel (bonne qualité, produits frais, ni plus ni moins) nous observons notre carte fournie par l’hôtel, et décidons de nous rendre aux points marqués de petites tortues, pour tenter de nager avec elles. Premier point de snorleking, un local nous appelle et nous montre du doigts les tortues qui viennent respirer à la surface, on se change illico, lui laissons toutes nos affaires et nous engageons à prendre une conso dans son bar de plage à notre retour, puis filons dans l’eau comme des gamins le matin de Noël. Les tortues sont au rendez vous, nous en suivons 4, les approchons de très près, c’est une sensation incroyable, surtout en snorkel, à des endroits où nous avons pied et où on peut vraiment approcher les animaux, qui semblent habitués et pas dérangés par nos plongées. Il est tôt, nous sommes seuls à plonger, seuls au monde !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le courant est fort, et au bout de 2 heures nous sommes fatigués et nous sortons de l’eau, la plage s’est remplie et une colonie de tubas occupe maintenant l’océan, nous n’avons pas fait attention dans l’eau, mais notre conseil est de venir tôt le matin, et ainsi d’avoir l’océan pour vous seuls ou presque ! Le lendemain matin nous rééditerons l’expérience, sans courant cette fois, et rencontrerons une énorme tortue, avec qui nous passerons plusieurs longues minutes, inoubliable. Ce point se situe au nord-est de l’île, en face d’un bar de plage. Vous y serez au calme, beaucoup plus que sur le flanc Est de l’île où la plupart des vacanciers restent par flemme de rejoindre le Nord de l’île, tant pis pour eux, tant mieux pour vous !

Nous mangeons au Kayu Cafe, un peu cher mais très bon malgré une lenteur abominable au service, Monsieur s’offre un petit bonus à la Dolce Vita, 1,80$ AUD la part de pizza, pas de quoi hésiter, et en plus il se régale.

Jalouse, Madame propose une pizzeria pour le soir, Pizza Regina, juste derrière l’artère principale, 6 à 8 $ la pizza, le top encore une fois.

Entre temps nous faisons trempette sur les plages de l’île, très agréables pour se baigner coté Nord et Est, un peu rocailleuses cotés Sud et Ouest.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tout au long de la journée, les locaux nous proposent de la drogue, des médicaments ou bien encore des journées plongée et des expéditions à Lombok, ce n’est pas dérangeant quand vous êtes dans le bon état d’esprit, mais à la longue ça peut être fatiguant, gardez le sourire et la bonne humeur et apprenez les bases de l’indonésien, pour savoir dire non merci par exemple, ca amusera vos interlocuteurs qui oublieront presque pourquoi ils vous avaient arreté prime abord.

L’ambiance sur l’île est décontractée, beaucoup de plongeurs, énormément de français et d’allemands, en général assez jeunes, l’ambiance est donc à la musique branchée à tous les bars en bord de plage, si vous cherchiez le repos et une ambiance zen, trouvez un hôtel un peu reculé comme le notre (Belukar villas) ou optez pour Gili Air ou Gili Meno.

Nous avons souhaité découvrir Gili Air, mais avons été induits en erreur par le personnel de notre hôtel, qui nous avait assuré qu’un bateau public rejoignait l’île toutes les heures, c’est en fait le cas pour Lombok mais pas pour Gili Air. Pour rejoindre Air, le public boat part 2 fois, une fois le matin et une fois en début d’après midi. Nous avons loupé le premier bateau, et avons donc choisi d’effectuer une journée snorkel effectuée par les compagnies d’habitants de l’île, 10$ par personne pour 5h de bateau/snorkel, avec une escale de 1h30 environ à Gili Air. Nous vous déconseillons cette journée, les spots de plongée sont sans intérêt, pas de poissons, pas de couleur, une tortue au second spot mais à plus de 20m de profondeur, donc inutile, le troisième point était au mieux correct, mais pas transcendant, et vous plongez au milieu de 50 personnes, pas super fun. Nous avons aimé nous balader pendant 1h à Gili, de jolis restos et petits bars en bord de plage, plage superbe, ambiance beaucoup plus calme et relaxante qu’à Gili T. Madame achète un ananas à manger sur le pouce, coupé avec habileté déconcertante par la vendeuse, délicieux.

Ananas frais, yummy !

Ananas frais, yummy !

En résumé, nous avons beaucoup aimé Gili T et Gili Air, nous y avons passé de très belles journées, avec plongée, plage et couchers de soleil au programme, nous avons aussi adoré notre hôtel, et reprogrammerons à coup sur si nous revenons à Bali. Nous avons préféré Nusa Lembongan lors de notre premier séjour mais les îles Gili valent quand même vraiment le coup d’œil.

Les Amoureux Voyageux

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply AL 13 juin 2015 at 6 h 23 min

    bravo comme les deux articles les plus récents, le GONCOURT n’est pas loin ou alors le petit futé se régalera 🙂 bravo. superbes articles

  • Reply FB 9 février 2017 at 12 h 51 min

    Salut
    super photo ….
    en cherchant on peut trouver des bungalow clim avec piscine face a la mer a Gili
    a 220 000 rp (15$US) la nuit toujours après négociation rituel au bout d une semaine a Bali

  • Laisser un commentaire