VICTORIA

MELBOURNE, FOOD, STREET ART AND FOOD AGAIN (1/2)

4 avril 2015

De retour de Tasmanie, nous souhaitions permettre à notre joli bolide de se reposer, avec au programme, une révision des 200 000 Kms pour la belle, et une découverte de Melbourne pendant environ une semaine pour nous.

 Nous avons tout d’abord découvert le suburb de St Kilda, son Luna park (réputation un peu surestimée à notre gout), ses impressionnants publics baths, sorte de piscine constituée d’un carré d’océan entouré de gigantesques barricades, qui donnent l’impression d’un bassin fermé, et enfin, un peu plus loin à l’Est, le quartier de Brighton, zone résidentielle aux villas magnifiques, qui est aussi le lieu de villégiature de nombreux touristes venus photographier les beach boxes sur la plage. Ces boxes sont très jolies à voir, bien que vieillissantes pour certaines, et la beach box numéro 2, à l’éfigie du drapeau australien est un impératif de voyage, pour le symbole.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis nous passons aux choses sérieuses, et à la découverte de la grande Melbourne. Si nous parvenons à nous garer le dimanche, nous nous rendons rapidement compte qu’il sera impossible de se garer gratuitement en semaine, et que les prix sont à l’image des grands CDB australiens (minimum 10$/jour pour les parkings en périphérie, 6$ par heure pour les parkings sans limite de temps dans le centre même de la ville). Chanceux, nous rencontrons deux français en vadrouille, Lise et Julien, qui nous donnent un bon plan, qui consiste à se garer à Evans Street, puis à rejoindre à pied le CBD, à environ 15-20 minutes. Une fois le CBD atteint, le tram gratuit offert par la ville de Melbourne vous permet de rejoindre tous les endroits intéressants de la ville.

Nous optons pour cette solution, et rejoignons gratuitement, après 20 minutes de marches et quelques minutes de tram, le fameux Queen Elizabeth Market, situé au nord du CBD, à proximité de Flagstaff Gardens. Si nous apprécions l’énergie que dégage le marché, il ne nous semble pas valoir toutes les louanges qui lui sont attribuées dans les guides, même si les conteneurs aménagés en petits magasins ont leur petit charme. Nous y retournerons un mercredi soir, pour le marché nocturne estival, qui s’avèrera bien plus sympatique avec énormément de monde et une bonne ambiance musicale.

 Nous restons également sur notre faim concernant le Flagstaff Gardens, qui bien que paisible, n’a pas vraiment d’originalité marquante. Pour revenir dans le cœur de Melbourne, nous empruntons un autre tram gratuit, qui fait le tour de la ville et donne quelques explications à ses voyageurs sur les lieux importants de la ville. Bon moment, et itinéraire très pratique puisqu’il emprunte réellement tous les lieux connus de la ville et qu’il forme un rectangle tout autour du CBD, facile à emprunter donc.

 Par hasard, nous découvrons le centre commercial Emporium, croisement Elizabeth et Londsdale St, hyper moderne et très agréable à parcourir, et doté d’un food court (A quand les food courts en France ???) superbe avec des restaurants très divers et de qualité (Salad bar, Souvlakis, Fish&Chips, Pizza au feu de bois, Burgers, Indien, Indonésien, Japonais, Mexicain…). Nous en profitons pour goûter à la pizza, gouteuse mais un peu fine (12$ pour la 4 fromages), et au Souvlaki (9$ pour celui aux fallafels, très bon rapport qualité prix, les frites à la grecque, féta et herbes, nous ont aussi fait de l’œil, pour une prochaine fois), avant de reprendre notre virée en ville.

Direction Federation Square, pôle touristique important de la ville, lieu très sympatique, architecture intéressante à observer et à photographier, et qui vous permet en plus de passer par le visitor centre, afin de ne rien louper de la ville. C’est à Federation Square que se trouve l’ACMI, Australian Center for the Moving Image, musée interactif dont certaines sections sont gratuites, très sympa à faire, comptez environ 1h15 pour les deux sections gratuites. Les sujets sont l’évolution du cinéma, et du multimédia en général.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 La gare de Flinders St, en face de Fed Square, est impressionnante, et son affluence à l’heure de sortie des bureaux, littéralement dingue.

C’est aussi dans cette zone que se trouve la Southbank de Melbourne, rive Sud de la Yarra River, les restaurants y sont plutôt branchés et sont le lieu de Rdv des Melbourners le vendredi soir. Marcher le long de la Southbank est très agréable, et l’un des ponts vous permet de connaître les populations d’immigrés de tous les pays du monde en Australie, qu’ils soient arrivés récemment ou descendants des premiers arrivants. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soir venu, nous parcourons quelques kilomètres afin de découvrir un concept inédit de restaurant où la somme à payer est au choix du client. Lentil As Enything est en effet un restaurant végétarien à vocation non lucrative, qui offre à ses clients des plats du monde entier sous forme de buffet, ou à la carte le matin, et qui demande aux clients de payer selon leur seule volonté. Intrigués par l’idée, nous avons découvert un superbe endroit, à l’ambiance incroyable, situé dans une ancienne chapelle et dont les employés sont majoritairement bénévoles. La nourriture y est plus que correcte, et le concept est vraiment dingue. La question qui vient à l’esprit est de savoir si ce concept est fait pour durer, et la réponse semble positive puisque Lentil As Enything est aujourd’hui situé à plusieurs endroits en périphérie de Melbourne, ainsi que bientôt à Sydney. A ne manquer sous aucun pretexte.

 Dans la seconde partie de cet article sur Melbourne, nous évoquerons notre fin de semaine (Street Art, Rooftop Bar, Casino…) et notre To Do/To Eat list dans cette ville que nous avons adoré.

 Ca se passe juste ici, à tout de suite !

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire